PSG : 18 ME ou rien, Keylor Navas prend Paris à la gorge

PSG : 18 ME ou rien, Keylor Navas prend Paris à la gorge

Simple doublure de Gianluigi Donnarumma, Keylor Navas accepte de quitter le Paris Saint-Germain. Mais sans accord entre le club de la capitale et Naples, le gardien costaricien réclame l’intégralité de ses salaires pour rompre son contrat. Une manière de faire payer ses dirigeants pour ce qu’il considère comme un mauvais traitement.

Dans leurs échanges ces dernières semaines, le Paris Saint-Germain et Naples ne sont pas toujours parvenus à s’entendre. Le cas Fabian Ruiz ne devrait pas poser problème puisque le milieu de terrain, écarté par l’entraîneur napolitain Luciano Spalletti, se dirige bien vers un transfert chez le champion de France. La presse transalpine évoque une opération estimée à 24 millions d’euros pour l’Espagnol, qui signerait jusqu’en 2026 avec un salaire annuel à 4,5 millions d’euros. En revanche, les deux parties ont beaucoup plus de mal à se rapprocher sur le dossier Keylor Navas.

Définitivement relégué au statut de numéro 2, le gardien de 35 ans a accepté l’idée de quitter le Paris Saint-Germain. Le Costaricien a répondu favorablement aux avances du Napoli. Seulement voilà, les deux clubs sont loin d’un accord en ce qui concerne la prise en charge de ses revenus dans le cadre d’un prêt. Alors que le club francilien doit encore 18 millions d’euros au total à Keylor Navas pour ses deux dernières années de contrat, le pensionnaire de Serie A ne voudrait pas dépasser les 5 millions d’euros. Un partage inacceptable pour le Paris Saint-Germain qui a donc envisagé une simple rupture à l’amiable du bail de son portier.

Navas n'a pas digéré

Mais d’après le média Il Mattino, la dernière réunion entre l’agent Jorge Mendes et le conseiller sportif Luis Campos s’est très mal terminée. Et pour cause, Keylor Navas ne veut pas perdre un centime sur les 18 millions d’euros de salaire prévus jusqu’en 2024. Une manière pour lui de faire payer ses dirigeants pour ce qu’il considère comme un mauvais traitement après l’arrivée de Gianluigi Donnarumma. Quoi qu’il en soit, la situation reste bloquée. A tel point que l’ancien gardien du Real Madrid commence à envisager de rester à Paris au moins jusqu’en janvier prochain.