Pochettino l’avoue, le PSG a joué un « grand football »

Pochettino l’avoue, le PSG a joué un « grand football »

Défait pour la première fois de la saison en Ligue 1 du côté de Rennes dimanche (0-2), le Paris Saint-Germain n’a pas vraiment digéré ce revers, à l’image de Mauricio Pochettino.

Sur ce début de saison, le club de la capitale française était invincible. Que ce soit en championnat, où Paris avait enchaîné une impressionnante série de huit victoires en autant de journées, ou en Ligue des Champions, où le PSG a tapé Manchester City (2-0) après avoir mal débuté à Bruges (1-1), la formation francilienne avait toujours été au rendez-vous. Dans le résultat du moins, car dans le contenu, Paris avait montré quelques lacunes. Mais dimanche, sur la pelouse du Roazhon Park, le PSG a subi une leçon d’efficacité de la part de Rennes. Malgré une bonne possession de balle (67 %) et de belles occasions de Mbappé ou de Messi, l’équipe de Mauricio Pochettino est tombée de haut. Pas vraiment une bonne nouvelle avant la suite de la saison, mêmes si ce revers est à relativiser, puisque le coach argentin trouve que son groupe a surtout manqué de chance lors de cette rencontre.

« On a terminé la première période en jouant un grand football »

« Sur les 30 dernières minutes de la première période, concéder un but sur la seule action de Rennes a eu un gros impact émotionnel. On pensait renverser la vapeur en deuxième, et sur la première action, on a pris le but. On a terminé la première période en jouant un grand football, mais on commence la deuxième période à 0-2. C'est quelque chose qu'il faut prendre en compte. Être frustré avec le 0-2 alors qu'on joue un grand football, c'est la différence avec une équipe qui mène 2-0. C'est le secret, il ne faut pas aller plus loin pour justifier le résultat. Personne n'aime perdre. La façon dont nous avons perdu, je ne veux pas retirer le mérite à Rennes, mais c'est vrai que c'est un peu paradoxal de bien jouer une première période et commencer la deuxième période à 0-2. Tout le monde est en colère. On savait que Rennes allait être agressif, mais la forme agace parce qu'on n'a pas su concrétiser les occasions qu'on a eu. Et les coups du sort ont toujours été du côté adverse et pas du nôtre… », a pesté Pochettino en conférence de presse.

Des déséquilibres et des carences physiques

Pas sûr que ce discours plaise aux supporters franciliens. Car cinq jours après un très bon résultat contre Man City en C1, Paris aurait dû mieux faire à Rennes, en cadrant par exemple au moins un tir, ce qui n’a pas été le cas… Au-delà de ça, le PSG a de nouveau affiché des déséquilibres au niveau défensif. Victime du pressing des Bretons, Paris n’a pas réussi à répondre présent. Autant dire que les débats autour de la mise en place d’un système avec les quatre fantastiques, à savoir Messi, Neymar, Mbappé et Di Maria, va revenir sur la table dans la capitale. Et vu les carences physiques montrées par certains joueurs, la question sur les sorties nocturnes des Parisiens va aussi se poser… Bref, la trêve internationale du mois d’octobre ne sera donc pas de tout repos.

Les commentaires sont désactivés.