Kylian Mbappé, le Real Madrid ne mentait pas, la preuve !

Kylian Mbappé, le Real Madrid ne mentait pas, la preuve !

Déterminé à arracher Kylian Mbappé en fin de mercato estival, le Real Madrid n’a pas convaincu le Paris Saint-Germain. La direction francilienne se demandait même si les Merengue souhaitaient réellement recruter l’attaquant français. En tout cas, la Liga assure que la Maison Blanche en avait les moyens.

Le Real Madrid avait-il vraiment l’intention de recruter Kylian Mbappé cet été ? Du côté du Paris Saint-Germain, Leonardo n’en était pas convaincu. Le directeur sportif parisien s’était étonné que le vice-champion d’Espagne s’attaque à l’un des meilleurs joueurs au monde dans les derniers jours du mercato. Et pourtant, il ne s’agissait pas d’un coup de bluff de la part de la Maison Blanche. Car selon la Liga et son directeur général José Guerra, le Real Madrid, contrairement à son rival du FC Barcelone, avait les moyens de ses ambitions.

« La gestion économique réalisée par le Real Madrid pendant la pandémie a été excellente, a confié le dirigeant dans des propos relayés par As. Si l'on additionne les résultats obtenus pour les saisons 2019-2020 et 2020-2021, le bénéfice était d'un million d'euros. Ils ont réussi à équilibrer les dépenses et les recettes pour ne pas avoir de pertes. C’était une gestion exemplaire qui avait pour principal objectif de résoudre une situation à court terme, afin d’avoir des atouts à moyen et long termes. »

« Le Real n’aurait pas eu de problèmes pour Mbappé »

« En 2018-2019 et lors des précédentes saisons, ils augmentaient déjà leurs fonds de manière significative et sans jamais atteindre leur limite salariale, a ajouté José Guerra. Elle dépasse nettement les bons ratios. Le Real n'avait jamais utilisé cette capacité salariale, mais maintenant ils peuvent le faire en cas d'opportunité au mercato. Kylian Mbappé ? Le Real n'aurait pas eu de problèmes, ils étaient prêts à l'inscrire. Si le club ne va pas jusqu'à son plafond salarial cette saison, il pourra utiliser sa marge dans les prochaines saisons ou pour attirer d'autres joueurs. » Le président Florentino Pérez n’aura donc aucun mal à attirer l’attaquant en fin de contrat.