Kezman : «On ne m’a pas donné ma chance»

Kezman : «On ne m’a pas donné ma chance»

Icon Sport

A la veille de la réception de Santander en Coupe UEFA, l’attaquant serbe du PSG est revenu sur ses premiers pas ratés en France.

Mateja Kezman attend son heure. Rejeté dans l’ombre de Guillaume Hoarau, l’attaquant serbe, arrivé de Fenerbahçe l’été dernier, aura droit à un peu de lumière jeudi soir en Coupe UEFA face au Racing Santander, Paul Le Guen ayant pris l’habitude de le titulariser dans les matchs de Coupe. Ce qui ne satisfait pas vraiment l’ancien goleador du PSV Eindhoven. « Je suis venu ici pour jouer. Quand j’ai reçu l’offre de Paris, j’ai dit oui très rapidement parce que j’aime ce club et que je voulais retrouver un grand Championnat. Or, pour l’instant, je n’ai pas beaucoup joué. C’est la première fois, oui, que je m’asseois sur le banc aussi longtemps. Même à Chelsea, je jouais plus régulièrement. Alors pour l’instant, effectivement, c’est très différent de ce à quoi je m’attendais parce que je n’ai pas eu vraiment la possibilité de prouver ma valeur. Si j’avais joué dix matches d’affilée sans marquer, on pourrait dire : il n’est pas assez bon. Mais là, on ne peut pas me juger. On ne m’a pas vraiment donné ma chance. Pour l’instant, on a vu 5 à 10 % du vrai Mateja. Un attaquant a besoin de temps pour se sentir bien, même le meilleur joueur du monde », a déclaré Kezman dans un entretien accordé à l’Equipe.