PSG : DJ Snake ou Phil Collins, Al-Khelaifi aux platines !

PSG : DJ Snake ou Phil Collins, Al-Khelaifi aux platines !

DJ Snake, supporter acharné du Paris Saint-Germain a décidé de monter le son suite à la polémique engendrée par le changement de musique d'entrée des joueurs au Parc des Princes.

Le PSG a annoncé samedi que le morceau Who said I would signé Phil Collins avait fait son temps et que désormais Lionel Messi et ses coéquipiers entreraient sur un morceau de DJ Snake lors des matchs joués au Parc des Princes. Une décision suivie d’effet lors du match contre Clermont, ce qui a laissé pantois le public parisien. Lundi, le Collectif Ultras Paris a fermement démenti avoir donné son accord aux dirigeants du Paris Saint-Germain pour changer la musique d’entrée des joueurs et de mettre un son signé de DJ Snake, supporter acharné du PSG. Plusieurs voix se sont élevées pour soutenir cette décision radicale, et notamment Nicolas Anelka. « Peut-être que le PSG avait envie de changer et peut-être que les joueurs ont validé.. Le PSG de 1992, c’était 1992. Le PSG de l’ère qatarie, c’est la nouvelle génération. Et peut-être que les jeunes s’identifient plus à DJ Snake. Il y a une histoire, c’est vrai, mais l’histoire doit peut-être changer. Le club a changé depuis 1992. Ils veulent changer d’identité, ils ont déjà changé d’image. Le changement, c’est bien », a confié sur RMC l’ancien joueur parisien. 

Le PSG n'a pas demandé à DJ Snake

Silencieux jusque-là, DJ Snake est sorti de son mutisme afin de revenir sur ce choix du Paris Saint-Germain dont il conteste le bien-fondé. « J’ai fourni un son pour la vidéo de présentation de Messi. J’ai découvert comme vous qu’on en a fait une musique d’intro pour l’entrée des joueurs, alors que ça ne s’y prête pas. Je ne voulais pas nuire au club en prenant la parole sur ce sujet, mais je ne peux pas accepter cette situation en tant que supporter et vous savez l’amour que j’ai pour nos couleurs. Allez Paris », a précisé, via Instagram, DJ Snake, qui se désolidarise totalement des dirigeants du PSG sur ce sujet très sensible. Phil Collins pourrait bien retrouver sa place plus vite que prévu au Parc des Princes, à moins que Paris fasse un autre choix. Mais compte tenu de la polémique déjà engendrée, Nasser Al-Khelaifi devrait rapidement reprendre les commandes de la sono du Parc.

Phil Collins de retour, Daniel Riolo l'annonce

Une tendance confirmée ensuite par Daniel Riolo, qui en a bien évidemment profité pour se payer les têtes pensantes du PSG à l'origine de ce changement. Il faut dire qu'en deux jours, les dirigeants parisiens ont réussi à se mettre à dos les ultras, qui ont tenu à faire savoir qu'ils n'étaient pas du tout favorable à un tel changement, et même l'auteur de la chanson lui-même, DJ Snake. Un tollé qui a en tout cas enchanté Daniel Riolo, ravi de voir ce retour de bâton, contre ce qu'il avait qualifié de wokisme samedi dernier. « A 90 %, Phil Collins va revenir et DJ Snake c’est terminé. Les Ultras ne supportent pas ce qui a été fait. Monsieur Allègre, directeur marketing qu’on appelle désormais avec un titre pompeux le directeur de la diversification de la marque. Il va remballer ses joueurs, et à 90 % c’est fait, à moins qu’il s’entête. Et en plus il réveille les supporters, il s’attaque aux fondamentaux, il s’attaque au maillot, à l’écusson, à la musique du stade, et ça les ultras ne comprennent pas », a balancé Daniel Riolo, pour qui le PSG a fait une énorme erreur de communication ces derniers jours. 

Pour savoir réellement ce que fera le Paris Saint-Germain après ce coup de sang de la star des platines, il faudra attendre dimanche prochain, et la réception de l'Olympique Lyonnais au Parc des Princes. Pour cette rencontre de gala, diffusée à 20h45 sur Prime Vidéo, ce sera au choix Phil Collins VS Peter Bosz, ou DJ Snake vs JM Aulas, mais il est clair qu'avec cette histoire jamais le PSG n'aura autant fait parler de son animation musicale. Pas certain toutefois que cela change grand-chose pour Kylian Mbappé et ses coéquipiers, les joueurs de Mauricio Pochettino s'étant bien gardés d'entrer dans cette polémique susceptible de provoquer une grosse prise de tête avec les supporters parisiens. DJ Snake a en tout cas renvoyé la balle à Nasser Al-Khelaifi, lequel a cinq jours pour trancher.