Calendrier : Lille sans pitié, le PSG pas étonné

Calendrier : Lille sans pitié, le PSG pas étonné

Photo Icon Sport

Le traditionnel débat sur le calendrier va se poursuivre avec la qualification du PSG pour la finale de la Coupe de la Ligue.

Le club de la capitale reste en course dans toutes les compétitions, et va enchainer les rencontres sans souffler, y compris avant sa double confrontation face à Chelsea. Comme pour le match de Coupe de France face à Lyon, le PSG aurait aimé que Lille accepte de décaler son match pour permettre aux Parisiens de souffler, mais ce ne sera probablement pas le cas. Une position que comprend Laurent Blanc, qui fera avec, reconnaissant qu’il n’avait pas à attendre des cadeaux de la part des clubs. Le champion du monde 1998 aurait préféré voir les instances prendre des décisions radicales en petit comité, plutôt que de voir ce grand débat sur la place publique qui n’aboutit jamais à un arrangement.  

« Antonetti a raison. Il est dans son rôle, comme moi je suis dans le mien. Les instances du foot devraient avoir trois ou quatre personnes, un conseil, qui puissent prendre ce genre de décision, sans demander leur avis aux parties, car au moins une d'entre-elles refuse systématiquement de changer. À croire que les instances pensent qu'un club français ne peut pas se qualifier en 8e, quart, voire demie de Ligue des champions. C'est marrant d'ailleurs de jouer une demi-finale de Coupe de la Ligue en janvier et la finale en avril. Encore une anomalie du calendrier », a noté Laurent Blanc, amusé de voir que le calendrier ne tient en effet pas compte d’un éventuel parcours à rallonge d’un club français en Coupe d’Europe.