Blanc est dans le rouge ? Rien à voir avec ses compétences

Blanc est dans le rouge ? Rien à voir avec ses compétences

Photo Icon Sport

Il s’agit peut-être de la semaine décisive pour l’avenir de Laurent Blanc au PSG. Si Nasser Al-Khelaïfi a tenu à rassurer publiquement son entraîneur, ce dernier serait bien inspiré de trouver la solution pour remobiliser ses troupes en vue des deux matchs de championnat à venir (à Caen et à Toulouse), et du choc face au FC Barcelone mardi prochain en Ligue des champions. Dans le cas contraire, la pluie de critiques s’abattra encore plus fort sur la tête de Blanc, mais pas forcément à cause de ses compétences selon Pascal Praud.  

« La flamboyance de Marseille contraste avec la morosité du PSG. Après la victoire de l’OM 5-0 à Reims, la pression se porte sur Paris et sur son entraîneur Laurent Blanc, en déplacement à Caen ce mercredi. À Bordeaux, en équipe de France, après l’élimination du PSG à Chelsea, quelques esprits chagrins cherchent des poux dans la tête de Laurent Blanc, a constaté le journaliste sur son blog Yahoo. Plus précisément, ces détracteurs fouillent sa personnalité pour regretter son absence de charisme, son défaut d’autorité ou son manque d’allant. Laurent Blanc ne fait pas le show comme José Mourinho. Il ne galvanise pas un vestiaire comme Diego Simeone. Il n’électrise pas un banc de touche comme Jürgen Klopp. Vous connaissez la chanson. Mais c’est toujours la même dès qu’il s’agit du Président. Blanc est un introverti qui préfère régler ses discours et ses comptes à l’abri des projecteurs. » Mais c’est bien sur le terrain que Laurent Blanc réussira (ou pas) à conforter sa place sur le banc parisien.