ASSE : Pierre Ménès attaque, les Verts font « honneur et honte » au foot

ASSE : Pierre Ménès attaque, les Verts font « honneur et honte » au foot

Photo Icon Sport

Pierre Ménès se demande ce qu'il s'est passé dans la tête des joueurs stéphanois, auteurs d'une belle finale face au PSG mais coupables de gestes insensés.

Le football français n’a pas attendu longtemps pour s’offrir une première polémique, puisque pour le retour de la compétition, après un arrêt de plusieurs mois, la finale de la Coupe de France entre le Paris Saint-Germain et l’AS Saint-Etienne provoque bien des débats. C’est une évidence, les Verts ont posé de gros soucis aux joueurs du PSG, mais c’est une évidence aussi, dès le coup d’envoi il y avait un engagement maximum, et peut-être même exagéré, pour la formation de Claude Puel. Du côté de Pierre Ménès, on a apprécié de voir l’ASSE réaliser de belles choses, mais le consultant de Canal+ regrette que lors des derniers matchs entre le PSG et les Verts, à chaque fois les joueurs de Claude Puel soient dans l’agressivité, alors qu’ils pouvaient faire mieux.

Et Pierre Ménès de livrer ses réflexions sur cette finale de la Coupe de France. « Il y a deux manières d’analyser la finale des Stéphanois. La positive, c’est de dire qu’ils ont fait un très bon match, probablement meilleur que celui du PSG, notamment en infériorité numérique. Certains joueurs dans cette équipe des Verts ont été brillants, je pense notamment à Fofana, auteur d’un match monstrueux, à Moulin qui a été très bon dans les buts, à Moukoudi qui a fait une belle entrée après l’expulsion de Perrin et à Bouanga qui s’est montré dangereux (...) La seconde consiste à dire que la première mi-temps stéphanoise a été honteuse et inadmissible. Au bout d’une minute de jeu, le jeune Maçon qui disputait son premier match - mais ce n’est pas une excuse - découpait déjà Neymar. Et puis il y a ce tacle de Perrin. Alors moi je veux bien qu’il ne le fasse pas exprès. Mais quand tu as 36 ans et que tu es bouilli depuis un moment, tu ne te lances peut-être pas dans ce genre de tacle face à un attaquant qui va aussi vite. Moralité : entorse de la cheville pour Mbappé, qui se retrouve incertain pour le match de Ligue des Champions face à l’Atalanta dans 19 jours, bagarre générale et cinq cartons jaunes - dont un pour Verratti qui était pourtant sur le banc. C’est la troisième fois consécutive cette saison que Sainté a un expulsé face au PSG, et à chaque fois assez tôt dans le match. Je pense qu’ils doivent quand même s’apercevoir que ce n’est pas la bonne méthode. Et que dire du tacle de Camara sur Paredes, qui ne doit qu’à l’expulsion de Perrin quelques minutes auparavant de ne pas prendre un rouge lui aussi ? (...) Voilà comment les Verts ont fait à la fois honneur et honte au football dans le même match », écrit, sur son blog, Pierre Ménès, qui n’a pas pleinement apprécié cette finale de la Coupe de France, match du retour du football en France.