Un sprint final costaud de Lyon ? Pour lui c'est du pipeau

Un sprint final costaud de Lyon ? Pour lui c'est du pipeau

Icon Sport

Président, entraîneur, tous insistent sur le fait que l'OL doit réagir sur ses sept derniers matches et qu'il doit arracher l'Europe. Mais, cela est-il possible ? Le journaliste Arthur Merle en doute et précise pourquoi.

Jeudi soir, l'OL a pris un sérieux coup sur la tête face à West Ham. Battu, éliminé de la Ligue Europa, Lyon a perdu une grande chance de remporter un trophée mais surtout de jouer une coupe d'Europe la saison prochaine. Il reste toutefois une petite chance aux Lyonnais via le championnat comme l'indiquait Peter Bosz après l'élimination jeudi. Le Néerlandais insistait sur les 21 points restants à prendre en Ligue 1 qui permettraient à l'OL de rejoindre l'Europe. Avec un calendrier abordable et notamment la réception de Bordeaux ce dimanche, Lyon a une carte à jouer dans cette fin de saison pour sauver les meubles.

L'OL peut-il se réveiller de sa léthargie quasi infinie ?

Une situation bien ancrée dans l'esprit de Jean-Michel Aulas. Le président lyonnais a exhorté ses joueurs à prendre leurs responsabilités en cette fin de semaine. Mais, on peut douter d'un réveil pour une équipe très irrégulière, qui n'a inscrit que 46 points en 31 matches et n'a pas aligné plus de trois succès de rang cette saison en championnat. Le journaliste d'Eurosport Arthur Merle souscrit à cette analyse.

« On parle d’une équipe qui n’a pas été capable de se remobiliser dans un quart de finale de Ligue Europa après un petit but encaissé. Voir l’attitude affichée jeudi alors qu’il y avait une place dans le dernier carré d’une compétition européenne, ça laisse songeur. Donc si les joueurs ne sont pas capable de se mobiliser là je ne vois pas comment ils peuvent être capables de le faire pour le sprint final. Ça fait des semaines que le discours est le même, qu’il ne faut pas perdre de points, qu’on n’a plus le temps donc pourquoi ce qui ne marche pas depuis des semaines marcherait aujourd’hui », a t-il développé. Sans le soutien de son public, avec des joueurs parfois tournés vers leur futur, voir l'OL en coupe d'Europe serait un exploit. Mais, dans ce club, tout est possible surtout dans les sprints finaux.