OL : Zidane ou Messi ? Non c'est Rayan Cherki

OL : Zidane ou Messi ? Non c'est Rayan Cherki

Sous le feu des projecteurs depuis des mois, Rayan Cherki suscite une grand attente du côté de l'Olympique Lyonnais. Mais le jeune joueur de l'OL a besoin d'un peu de temps.

Pur produit du centre de formation de l’Olympique Lyonnais, Rayan Cherki est considéré comme l’un des meilleurs joueurs récemment sortis de cette académie. Mais forcément, compte tenu du talent de milieu offensif de 17 ans, l’impatience est grande de le voir prendre une importance encore plus grande au sein de l’équipe de Rudi Garcia. S’il est un fan absolu de Rayan Cherki, Smaïl Bouabdellah estime cependant qu’il faut tout de même rester pondéré, et surtout que les supporters de l’OM doivent faire preuve de patience et de pondération. Pour le journaliste de ce qui était la chaîne Téléfoot, Rayan Cherki a tout pour devenir une star, mais il ne faut pas aller trop vite en besogne.

Invité d’OL Night System, Smaïl Bouabdellah a calmé tout le monde. « J’ai peur de l’enflammage et qu’on ait le syndrome du « Nouveau Zidane », je ne voudrais pas qu’un talent comme le sien soit perturbé comme ça. Je suis journaliste et nous sommes les premiers à faire ça, mais ça ne me plait pas, chaque joueur est unique et il n’y aura pas de deuxième Zidane. Il y a le talent mais surtout un gamin de 17 ans, ça me dérange pas qu’à cet âge-là il montre les progrès qu’il a à faire. Rayan Cherki n’est pas Lionel Messi mais c’est pas grave, on oublie très souvent qu’un joueur de 17 ans est encore dans sa formation, à 18 ou 19 ans il sera dans sa post-formation. Mais il y a le mot formation. La norme c’est de finir sa formation et ensuite qu’il s’aguerrisse, ne les mettons pas devant leurs responsabilités à 17 ans », a confié le journaliste, histoire de ramener un peu de prudence dans cette analyse.