OL : Une loi anti-procès, Aulas promet du sport à Maracineanu

OL : Une loi anti-procès, Aulas promet du sport à Maracineanu

Photo Icon Sport

La Ministre des Sports s'est félicitée que l'Assemblée Nationale vote un projet de loi qui évite les recours contre les ligues et les fédérations. Le président de l'OL n'abdique pas.

Tandis que du côté de l’Olympique Lyonnais on est de plus en plus persuadé que certains dirigeants de Ligue 1 se sont arrangés sur le dos du club pour aboutir à la fin précoce du championnat avec de solides atouts politiques, le gouvernement a lui décidé de parer les coups. En effet, Roxana Maracineanu a déposé un texte de loi qui va permettre de « sécuriser les décisions des fédérations et les ligues face à la crise sanitaire ». Autrement dit, personne ne pourra contester les décisions prises par le LFP et la FFF en ce qui concerne la football professionnel, tout comme cela sera le cas dans d'autres sports, même si le foot est clairement la cible de cette loi. De quoi forcément appuyer la théorie de l’OL. Et ce samedi, Jean-Michel Aulas promet à la ministre des Sports une cuisante défaite au Sénat, mais surtout face au Conseil Constitutionnel.

Le président de l’Olympique Lyonnais est ulcéré et ne le cache pas. « Ce projet de loi devra aller au Sénat ? Il devra aussi être validé sur un plan constitutionnel ? C’est bien d’aller contre les orientations de l’UEFA mais ça nous mène où ? Et c’est la démonstration que tout ceci n’est peut-être pas légitime », fait remarquer Jean-Michel Aulas, convaincu qu'un coup tordu a eu lieu. En attendant, c’est une évidence, même si le Sénat, où Emmanuel Macron n’a pas majorité, rejette ce texte de loi, il sera adopté en deuxième lecture par l’Assemblée Nationale. Restera un passage toujours risqué devant le Conseil Constitutionnel qui peut retoquer cette loi. Mais le temps qui passe ne joue évidemment pas en faveur de l‘Olympique Lyonnais.