OL : Tony Parker reçoit un gros coup de main signé Aulas

OL : Tony Parker reçoit un gros coup de main signé Aulas

Icon Sport

Partenaire à Lyon, Tony Parker et Jean-Michel Aulas ont d'excellentes relations, et cela va se concrétiser par un accord assez inédit en France.

Souvent présenté comme le possible successeur de Jean-Michel Aulas à la tête d’OL Groupe, Tony Parker sait qu’il peut compter sur le président de l’Olympique Lyonnais dont la star du basket estime qu’il est le meilleur patron de club en France. Lui-même aux commandes du club de basket de l’ASVEL, TP connaît un souci cette saison, comme d’autres clubs tricolores, c’est que le basket est très mal diffusé sur nos écrans, en dehors de la NBA qui est l’un des programmes vedettes de BeInSports. Et si le championnat de France n’a même pas trouvé de diffuseur, il en va de même pour l’Euroligue, l’équivalent de la Ligue des champions de football pour le basket. Les amateurs de ce sport, et ils sont nombreux dans notre pays, devaient se rabattre sur l’application payante de l’Euroligue, ou concernant le club de Monaco, sur une chaîne locale non diffusée en France. Bref, une galère, alors même que nos deux représentants (ASVEL et Monaco) brillent. 

Lyon et l'ASVEL, un deal gagnant-gagnant

Du côté de l’Olympique Lyonnais, on a décidé de prendre le taureau par les cornes, et dans le cadre du partenariat qui lie l’OL et le club de Tony Parker, OL TV diffusera les rencontres européennes de l’ASVEL et cela dès ce mercredi soir à l’occasion de la réception du CSKA Moscou. « Nous avions à cœur de fournir une offre alternative pour que le public français puisse retrouver les matchs d’Euroleague sur une plateforme de contenu depuis la France et à un prix particulièrement accessible. Grâce à cet accord inédit, nous sommes heureux de contribuer à la promotion de l’Euroleague, compétition majeure dans le monde du basket, qui demain trouvera le plus beau des écrins avec notre future Arena à OL Vallée Décines », s’est réjoui Jean-Michel Aulas, qui va ainsi permettre au club de l’ancienne star des Spurs d’avoir un peu plus de visibilité en France, même si évidemment le basket mérite une diffusion plus importante encore.