OL : Tolisso-Bosz, ça ne va plus rigoler à Lyon

OL : Tolisso-Bosz, ça ne va plus rigoler à Lyon

Icon Sport

Corentin Tolisso a fait son retour dans l'effectif lyonnais après quelques saisons passées au Bayern Munich. Et cela risque d'avoir des effets très concrets sur la manière de travailler à l'OL.

Cinq ans après avoir quitté son club formateur pour rejoindre l’un des plus grands clubs du monde, Corentin Tolisso a fait le chemin inverse, mais librement, là où le Bayern Munich avait signé un chèque de 47,5 millions d’euros à Jean-Michel Aulas pour faire venir le milieu de terrain. L’opération est donc belle pour l’Olympique Lyonnais, qui sait que si le joueur de 27 ans a connu de gros soucis physiques en Bavière, il est en mesure d’apporter un énorme plus au sein du groupe de Petez Bosz. Outre un rôle polyvalent au cœur de joueur de l’OL, Corentin Tolisso va également permettre à l’entraîneur néerlandais, passé par le Bayer Leverkusen, d’inculquer un peu plus de rigueur au quotidien. Coco rentre à la maison, avec une mentalité allemande et cela va être un joker de plus pour l’Olympique Lyonnais où il y avait un peu de relâchement ces dernières saisons. De quoi faire saliver Patrick Guillou, ancien joueur et évidemment consultant vedette de BeinSports sur la Bundesliga.

Corentin Tolisso, la qualité allemande de retour à Lyon

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Corentin (@corentintolisso)


Se confiant dans Le Progrès, ce dernier estime que la signature de Corentin Tolisso peut corriger des lacunes qui étaient béantes dans l’équipe lyonnaise. « A 100 %, il apportera à Lyon. Les attentes à son égard ne sont plus les mêmes. Il revient à l’OL avec le statut du joueur expérimenté. Maintenant que veut faire Coco ? Apporter cette rigueur allemande, comme Peter Bosz, dans le travail d’avant entraînement ? Certaines choses se règlent en interne au Bayern, mais à l’OL, sera-t-on à l’écoute de cette exigence-là ? Or, quand on voit Lyon capable de fulgurances et de mi-temps exceptionnelles, puis d’avoir une équipe de mentalité aussi faible, ce manque de constance au sein d’une même mi-temps, ça interpelle », fait remarquer, dans le quotidien régional, Patrick Guillou, enthousiaste à l’idée de voir Corentin Tolisso évoluer en Ligue 1.