OL : Textor arrive à Lyon avec 600 millions d'euros, Aulas a zéro doute

OL : Textor arrive à Lyon avec 600 millions d'euros, Aulas a zéro doute

Dans le flou le plus total après les dernières révélations de L’Equipe à propos des difficultés financières de John Textor, Jean-Michel Aulas reste confiant pour la vente de son Olympique Lyonnais. 

En juin dernier, John Textor avait été présenté comme le nouvel actionnaire majoritaire du club rhodanien. Sauf que trois mois après, l’homme d’affaires américain n’est toujours pas officiellement à la tête de l’OL, vu qu’il n’a pas réglé le chèque promis à Jean-Michel Aulas et autres actionnaires majoritaires au moment des négociations. Ces derniers jours, L’Equipe a même jeté un grand froid autour du projet de Textor en annonçant que l’Américain avait du mal à trouver les financements additionnels pour boucler le rachat de Lyon. Un vrai problème ou un simple contre-temps ? Le journal 20 Minutes penche plus pour la deuxième option. « Du côté de l’OL, on reste confiant quant au processus de la vente à l’homme d’affaires américain. Selon des sources proches du club, John Textor a optimisé son financement et les acteurs du dossier voient ce virage majeur dans l’histoire de l’OL aboutir », peut-on lire sur le site internet du média généraliste. 

Les 600 millions d’euros arrivent, l’OL est confiant

Attendu au Groupama Stadium pour assister au choc de la 8e journée de L1 entre l’OL et le PSG dimanche soir, John Textor profitera des jours suivants pour finaliser ce deal avec le président Aulas. Tout cela avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, vu que les négociations exclusives entre l’OL et l’Américain doivent prendre fin au 30 septembre. Autant dire que Textor va devoir trouver l’argent manquant avant cette date, sous peine de passer à côté du rachat de l’OL. Une conclusion que la direction lyonnaise n'envisage même pas, vu que pour eux, la vente va bien se faire. Pour rappel, Textor doit sortir 600 millions d’euros pour récupérer 66,56 % des parts de l’OL afin de succéder au trio Aulas (27,56 %) - Pathé (19,26 %) - IDG Capital (19,74 %). Ces derniers investisseurs ayant décidé de retirer leur investissement dans l’OL l’été dernier, alors qu’Aulas prévoit de rester encore trois ans à la tête d’OL Groupe avant de passer la main à Textor, enfin si celui-ci arrive à trouver les financements nécessaires pour racheter l’OL.