OL : Shaqiri refuse de prendre ce risque

OL : Shaqiri refuse de prendre ce risque

Icon Sport

Arrivé de Liverpool au dernier mercato, Xherdan Shaqiri est une vraie déception côté Lyon. Mais l'international suisse ne bougera pas d'ici la fin du mercato.

Entré à dix minutes de la fin du derby contre Saint-Etienne à la place d’un Houssem Aouar décevant, Xherdan Shaqiri n’a pas réellement pesé dans la victoire finale de l’Olympique Lyonnais, mais pour l’attaquant de 30 ans il faudra se contenter de cela. Car c’est une évidence, l’international suisse n’a pas encore justifié les 6 millions d’euros déjà dépensés par Jean-Michel Aulas, et encore moins le fait que 5 millions d’euros de bonus peuvent être ajoutés au prix payé pour le faire venir de Liverpool. N’ayant pas réussi sa première moitié de saison sous le maillot de l’OL, et alors même qu’il a un contrat jusqu’en 2024, Shaqiri pouvait être tenté par un transfert ou un prêt durant ce mercato d’hiver. Ces derniers jours, on a même évoqué la possibilité d’un départ vers le Moyen-Orient, histoire de s’offrir un beau contrat. Mais cette théorie a sérieusement pris du plomb dans l’aile, car comme l’explique Le Progrès ce lundi, Peter Bosz, qui a le même agent que Xherdan Shaqiri, n’envisage pas du tout de se séparer de l’ailier suisse.

Shaqiri restera à Lyon pour jouer le Mondial avec la Suisse 

Et si l’entraîneur de Lyon refuse de voir partir Shaqiri, ce dernier n’est pas non plus tenté de quitter l’Olympique Lyonnais alors qu’en fin d’année il veut jouer le Mondial au Qatar avec la Nati. Interrogé par le quotidien régional, un journaliste suisse résume bien la situation dans laquelle se trouve actuellement l’ancien joueur de Liverpool. « Partir sur une destination exotique n’est pas un bon choix pour lui. Avec la Coupe du monde, il a besoin de jouer, et un départ de l’OL est risqué », explique le journaliste. Il est vrai que même s'il n'a pas un temps de jeu colossal, Xherdan Shaqiri peut plus facilement se mettre en valeur avec Lyon qu'avec une formation saoudienne ou qatari. Reste que s'il peut en plus se faire une vraie place à l'OL, le deal serait gagnant-gagnant et que les dirigeants lyonnais n'auront aucun regret d'avoir conservé le joueur suisse.