OL : Rudi Garcia viré en fin de saison, Aulas répond

OL : Rudi Garcia viré en fin de saison, Aulas répond

Photo Icon Sport

Avec un point en trois matchs, l’Olympique Lyonnais n’a clairement pas le rythme d’une équipe capable d’entamer sa remontée au classement afin d’aller chercher le podium.

Même si tout le monde est concentré sur le quart de finale de la Coupe de France face à l’OM, et le 1/8e de finale de Ligue des Champions à venir contre la Juventus Turin, le pain quotidien reste la Ligue 1. Et pour le moment, le bilan n’est pas flatteur depuis la nomination de Rudi Garcia, qui ne parvient pas à redresser la barre malgré un mois de janvier encourageant. Résultat, la question a été clairement posée à Jean-Michel Aulas dans un entretien au journal L’Equipe, et la réponse a été plutôt évasive. Rudi Garcia pourrait continuer en cas de non-qualification pour la Ligue des Champions, mais pourrait aussi sauter si le club le juge nécessaire.

« Qu'il y ait une inquiétude, oui. Mais la question, c'est de savoir si on est capables de revenir sur le podium. Moi, j'en suis convaincu ! On est en lice sur tous les tableaux et ça crée une dynamique de fou. Si Rudi Garcia ne réussit pas à emmener l'équipe de Marseille ou de Lille en Coupe d'Europe, ça peut être gênant pour l'institution concernée car ils n'ont pas la structure de l'OL. À Lyon, c'est un échec, mais temporaire, qui sera compensé par un certain nombre de performances. Je lui ai fait signer un contrat jusqu'en juin 2021. Ce dont je suis sûr, c'est que si on réussit bien la saison, il sera là pour la prochaine parce que ça fait partie de la crédibilité de dirigeant que je peux avoir, contrairement à d'autres. Maintenant, si toute l'équipe se blesse et qu'on descend en Ligue 2, il faudra certainement ajuster le tir. Évidemment que si on est qualifiés en Coupe d'Europe, il sera là. Si, par contre, il devait y avoir un certain nombre de choses à lui reprocher, de la même manière qu'on les a reprochées à Sylvinho, il sera, comme tous les entraîneurs, soumis à l'obligation de résultats. Ce n'est pas binaire : Europe ou pas Europe, C1 ou pas C1 », a annoncé le président de l’OL, qui confirme par cette sortie médiatique qu’il a quand même une grande confiance en son entraineur pour les mois à venir.