OL : Reine-Adelaïde disjoncte, la réponse cash de Juninho

OL : Reine-Adelaïde disjoncte, la réponse cash de Juninho

Photo Icon Sport

Mardi soir, Jeff Reine-Adelaïde a lâché une véritable bombe en indiquant publiquement qu’il souhaitait quitter l’Olympique Lyonnais.

Mécontent de son faible temps de jeu depuis la prise de fonctions de Rudi Garcia, le capitaine de l’Equipe de France espoirs n’imagine plus son avenir à l’OL et cherche un nouveau projet, selon ses propres mots. Reste que c’est bien l’Olympique Lyonnais qui décidera du futur de Jeff Reine-Adelaïde, tout de même recruté pour la coquette somme de 25 ME en provenance du SCO d’Angers l’été dernier. Et dans une interview accordée au journal L’Equipe, le directeur sportif rhodanien Juninho a mis les pendules à l’heure. Très calme et sans incriminer son joueur devant les micros, le Brésilien a néanmoins fait savoir qu’un départ de son milieu offensif n’était absolument pas à l’ordre du jour.

« Ça ne fait même pas un an qu'il joue pour nous, comment pourrait-on penser un instant à un transfert ? Je pense qu'il est un peu anxieux à l'idée de retrouver son niveau et la place qu'il avait avant sa blessure. Après une rupture des ligaments croisés, il faut un peu de temps. À un moment ou un autre, ça va revenir, il faut un déclic. Il récupérera alors la confiance et sa place dans le onze. On a le droit de parler dans la vie, c'est comme ça. Qu'il vienne dans mon bureau et qu'on parle ensemble. C'est vrai qu'il travaille très, très fort » a indiqué Juninho avant de conclure en commentant le choix de Rudi Garcia de ne pas utiliser davantage Jeff Reine-Adelaïde depuis la reprise post-Covid. « J'ai mon rôle, je peux demander à l'entraîneur pourquoi il fait ce choix et donner mon avis mais c'est Rudi (Garcia) qui décide qui sont les onze. J'aurais préféré qu'on en parle dans mon bureau. Il a préféré faire ça publiquement, mais ça ne me gêne pas du tout ». Des propos qui ont le mérite de recadrer un jeune joueur s’étant sans doute égaré avec des déclarations publiques qui vont assurément le desservir…