OL-PSG : 80 supporters refoulés au Groupama Stadium

OL-PSG : 80 supporters refoulés au Groupama Stadium

Icon Sport

Les dirigeants de l'Olympique Lyonnais ont scrupuleusement respecté la jauge des 5.000 spectateurs pour le match face au PSG. Mais certains fans de l'OL ont été obligés de faire demi-tour.

Les ordres sont les ordres, et du côté de Lyon on sait qu’actuellement il vaut mieux éviter de jouer avec les règlements, c’est pourquoi au lieu des 55.000 spectateurs attendus pour le choc entre la formation de Peter Bosz et le PSG ils n’étaient que 5.000 heureux élus dans les vastes tribunes du Groupama Stadium. Même si en voyant les images à la télévision, il y avait de quoi s’étonner de ce que le gouvernement n’ait pas rapidement compris son erreur d’une jauge fixe, la réalité était là, le stade de l’Olympique Lyonnais contenait un peu moins de 10% de sa capacité normale pour cette rencontre au sommet contre Kylian Mbappé et ses coéquipiers. On le sait le club de Jean-Michel Aulas avait décidé de privilégier les partenaires et quelques anciens abonnés. Selon Le Progrès, la répartition était de 1.200 abonnés et 3.800 sponsors ou partenaires, et pas un de plus.

Des spectateurs étourdis sont venus voir OL-PSG avec un ticket non valable

Durant la semaine, l’Olympique Lyonnais était intervenu auprès d’un célèbre site pour faire annuler la vente de places à un prix atteignant les 250 euros. Mais plus étrange, le club a également été contraint de refuser l’entrée au Groupama Stadium à près de 80 spectateurs qui se sont présentés tranquillement dimanche soir afin d’assister au match contre le Paris Saint-Germain sans avoir vu que les places qu’ils avaient légalement achetées au mois de décembre avaient été annulées en raison des règles sanitaires imposées par le gouvernement. L'OL ne pouvait évidemment pas les laisser entrer et prendre le risque de jouer avec les limites confirmées par la Préfecture du Rhône. En espérant que cela s'arrange un peu pour le derby face à l'AS Saint-Etienne dans un peu moins de deux semaines.