OL : « Ponsot fait capoter les transferts », il accuse

OL : « Ponsot fait capoter les transferts », il accuse

Icon Sport

Depuis l'annonce d'un possible transfert de Bruno Guimaraes à Newcastle, la colère gronde du côté de Lyon. Et le rôle de Vincent Ponsot est clairement pointé du doigt.

Peter Bosz comptait sur ce mois de janvier pour apporter une ou deux retouches à l’effectif de l’Olympique Lyonnais, l’entraîneur de l’OL souhaitant notamment la signature de Sardar Azmoun, et on sait désormais que ce ne sera pas le cas, le buteur iranien ayant accepté l’offre du Bayer Leverkusen pour la saison prochaine. Mais Bosz ne s’attendait probablement pas à peut-être voir Bruno Guimaraes quitter son effectif, même si cela permettra à Lyon d’empocher 40 millions, et le milieu brésilien de voir son salaire exploser même si sportivement l’intérêt sera faible. Quoi qu’il en soit, l’annonce d’un possible départ du joueur détecté par Juninho est un vrai tremblement de terre du côté du Groupama Stadium, et les supporters sont sous le choc. Au cœur de la tempête, la gestion de Jean-Michel Aulas n’est plus du tout épargnée, et c’est encore moins le cas du rôle de son bras droit, Vincent Ponsot, le directeur du football de Lyon. Ce dernier fait face à un déluge de critiques sur son action au sein du club rhodanien.

Guimaraes, le dossier de trop pour les supporters de Lyon ?

Daniel Riolo ne le cache pas, il est convaincu qu’en laissant les mains libres à Vincent Ponsot au détriment de Juninho, Jean-Michel Aulas s’est lourdement trompé et le paie au prix fort. « L’OL c’est le deuxième budget de Ligue 1, ils sont onzièmes au classement, ils ne sont pas en Ligue des champions et ils n’iront probablement pas l’année prochaine. A un moment, c’est pénible à vivre pour les supporters (…) Ils sont dans la réaction dans l’ensemble des messages qu’ils ont envoyés, ils étaient allés chercher Juninho et ça donnait une image formidable de l’Olympique Lyonnais et puis finalement comme tu as mis Ponsot, que tu as une rivalité en interne et que tu n’arrives pas à faire la police, ils se sont massacrés et Juninho est parti. C’était sur Juninho qu’il fallait miser pas sur Ponsot, Vincent Ponsot il a fait capoter la totalité des transferts », a lancé le journaliste de RMC, qui a bien du mal à comprendre cette sortie de route de l’OL.