OL : Pierre Ménès dénonce l'embrouille du but refusé à Lyon

OL : Pierre Ménès dénonce l'embrouille du but refusé à Lyon

L'Olympique Lyonnais s'est incliné dimanche soir contre Metz après un beau match, mais du côté de l'OL on regrette que Toko Ekambi se soit vu refuser un but à cause de la VAR.

C’est une action qui va trotter dans l’esprit des joueurs et des supporters lyonnais, même si Rudi Garcia ne veut pas y voir une excuse à la défaite de l’OL. Mais lorsque Karl Toko Ekambi a enfin trompé l’excellent gardien de but de Metz à la 75e minute du match, tout le monde pensait que l’équipe rhodanienne avait fait le plus dur et pouvait récupérer sa place de Ligue 1. Stéphanie Frappart ayant accordé la réalisation à l’attaquant lyonnais, tout le monde s’était replacé, sauf qu’on a vite compris que du côté de la VAR on ne l’entendait pas de cette oreille. Finalement, le but de l’Olympique Lyonnais a été annulé, la position de Houssem Aouar servant d’argument pour justifier cette décision. Le débat pouvait débuter sur le fait que l’international tricolore fasse, ou pas, action de jeu.

Pour Pierre Ménès, il y a clairement un malaise sur cette décision, dans la mesure où Stéphanie Frappart avait validé ce but et que c’est dans la salle vidéo que tout s’est joué en défaveur de l’OL. « Maintenant, il est clair que le but refusé à Toko-Ekambi pour une position de hors-jeu d'Aouar pose problème. À mon sens, la VAR a outrepassé son rôle en prenant la décision d'invalider ce but que Madame Frappart avait accepté », a confié Pierre Ménès, qui a du mal à comprendre cette séquence. Mais ce n’est pas la première fois que ce statut de « faire action de jeu » pose un vrai problème, et il semble peu évident que ce soit à des arbitres devant un écran de décider de l'intentionnalité du joueur et pas celui qui a l’action directement sous les yeux.