OL : Peter Bosz viré, Pierre Ménès lance le débat

OL : Peter Bosz viré, Pierre Ménès lance le débat

Icon Sport

Battu par Lille dimanche soir (0-1), l’OL de Peter Bosz pointe à la dixième place du classement après 26 journées de Ligue 1.

Dixième du championnat avec huit points de retard sur Nice, actuel troisième, l’Olympique Lyonnais est à un rang bien loin de ses ambitions et celles de son président Jean-Michel Aulas. Au début de l’année 2022, le président de l’OL avait d’ailleurs mis un coup de pression à Peter Bosz en expliquant que les dirigeants feraient un premier bilan de la seconde partie de saison entre la fin février et la mi-mars. Nous y sommes et malgré la belle victoire contre Nice, les résultats ne sont toujours pas folichons à Lyon. De quoi fragiliser Peter Bosz ? Sur son site Pierrot le Foot, le journaliste Pierre Ménès a sérieusement posé le débat, estimant logiquement qu’il était intolérable pour l’Olympique Lyonnais de se morfondre dans le ventre mou de la Ligue 1.

Pierre Ménès s'interroge sur Peter Bosz 

« L’OL se retrouve 10e, décroché. JMA avait dit qu’il ferait un point sur le dossier Bosz fin février. Force est de constater que les objectifs du club sont loin d’être remplis en championnat, que l’OL ne progresse ni au classement ni dans le jeu. Va-t-il changer d’entraîneur à cette période de la saison ? Et pour prendre qui ? Réponse dans les jours à venir » a lancé Pierre Ménès, lançant ainsi le débat sur l’avenir de Peter Bosz à la tête de l’Olympique Lyonnais. L’ancien consultant du Canal Football Club a par ailleurs évoqué la grosse polémique de la soirée, à savoir le but refusé à Lucas Paqueta dans le temps additionnel pour une supposée faute sur le gardien lillois Leo Jardim. Une décision de Clément Turpin qui a provoqué la furie de Peter Bosz ainsi que de Jean-Michel Aulas…

« L’arbitrage français dans toute sa splendeur est encore une fois venu fausser un match sur cette action où Jardim rate son dégagement, son pied venant taper la cuisse de Paqueta qui suit et marque dans le but vide. Et là, incroyable : Turpin est appelé par la VAR ! Et il y va ! Si vous suivez les aventures de Turpin, vous savez que c’est un scoop. Mais le pire, c’est qu’il refuse le but. Alors, c’est vrai qu’au début de l’action, il y a faute sur Sanches, mais on s’en fout puisque ce n’est pas sifflé. Et donc, une connerie n’en rattrape pas une autre et les Lyonnais peuvent donc s’estimer floués » a analysé Pierre Ménès, pour qui le but de Lucas Paqueta était bel et bien valable. Un avis quasiment unanime au lendemain de la victoire lilloise en terres lyonnaises…