OL : Peter Bosz viré par Lyon ? Attention gros danger !

OL : Peter Bosz viré par Lyon ? Attention gros danger !

Icon Sport

L'Olympique Lyonnais est reparti avec un nul miraculeux de Reims (1-1), mais il est évident que l'OL balbutie son football. Au point même que Peter Bosz semble déjà en danger. 

Quatrième au classement de la Ligue 1 avec seulement trois points de retard sur le trio PSG-OM-Lens, l’Olympique Lyonnais est plutôt pas mal parti cette saison. Mais la réalité du terrain incite à la modestie puisque l’équipe de Peter Bosz n’a pour l’instant affronté que des équipes qui sont dans le bas du classement. Et sur ce que l’on a vu dimanche à Reims, cette situation est un mirage qui ne trompe pas les supporters. Malgré les retours de Lacazette et Tolisso, et alors même que Lucas Paqueta devrait signer ce lundi à West Ham, la formation lyonnaise ne semble avoir aucun style de jeu, se contentant des éclairs de génie de tel ou tel joueur. Forcément, il faut un coupable et Peter Bosz a le profil parfait. Car si l’entraîneur néerlandais a eu sa chance la saison passée et ne l’a pas saisie, il se pourrait bien que cette fois Jean-Michel Aulas ne soit pas aussi patient. Dans les colonnes de L’Equipe, Hugo Guillemet, journaliste très écouté des virages du Groupama Stadium et des réseaux sociaux lyonnais, remet en cause l’entraîneur de l’OL.

Peter Bosz et l’OL, zéro solution

Dans le quotidien sportif, le journaliste spécialiste de l’Olympique Lyonnais n’y va pas par quatre chemins et cible clairement l’entraîneur néerlandais arrivé à l’été 2021 dans la foulée du limogeage de Rudi Garcia. « Il faut y voir une forme de miracle : l'Olympique Lyonnais a livré à Reims, dimanche, l'un de ses pires matches de l'ère Peter Bosz, - il y a pourtant de la concurrence ! - mais il s'en est sorti avec un point (...) Il n'est pas normal non plus de constater que la philosophie de jeu de l'entraîneur néerlandais, après un an, n'est qu'une philosophie de conférence de presse, et que le football « attractif » est en fait rébarbatif, au mieux (...) Cette équipe dont la seule constante est l'inconstance semble aussi attirer par le fond ceux qui la rejoignent, et c'est le plus inquiétant : dimanche, Tagliafico, Tolisso et Lacazette n'ont pas été bons, happés par le marasme général et la médiocrité », lance Hugo Guillemet alors que le mercato estival s’achève jeudi à 23h, et que si aucune signature n’est prévue, le départ de Moussa Dembélé, auteur du but qui a évité le pire à l’OL contre Reims, pourrait se concrétiser.