OL : Peter Bosz viré ? Aulas lui donne 2 mois !

OL : Peter Bosz viré ? Aulas lui donne 2 mois !

Icon Sport

Tandis que les rumeurs circulent sur un possible départ de Peter Bosz de l'Olympique Lyonnais, compte tenu des performances et du classement de l'OL, Jean-Michel Aulas tape du poing sur la table.

Jean-Michel Aulas fait preuve de patience cette saison, mais le président de l’Olympique Lyonnais a visiblement décidé que les choses devaient changer, et vite. S’il a récemment renouvelé sa confiance à Peter Bosz, le président de l’OL est bien conscient que la situation actuelle de son équipe en Ligue 1 est insupportable, et qu’en plus Anthony Lopes et ses coéquipiers paraissent être totalement démunis par rapport à la crise que traverse Lyon. Alors, même si l’entraîneur néerlandais a toujours été soutenu par son patron, Jean-Michel Aulas prévient clairement ce dernier que faute de résultats positifs dans les deux mois qui viennent il passera à la trappe. JMA apprécie son technicien, mais l'institution passe au-dessus de cette considération.

Aulas prévient Bosz, fin février Lyon doit être beaucoup plus fort

Répondant à Vincent Duluc, le patron de l'OL envoie un message très clair à Peter Bosz, qui va devoir accepter de vivre avec cet ultimatum relativement brutal, même si Jean-Michel Aulas s'en défend. « On a passé un peu de temps avec Peter pour lui livrer nos réflexions, ainsi que certaines solutions. Voilà : il n'y a aucune chance que Peter ne soit pas là jusqu'à fin février. Je nous laisse les deux mois de janvier et février pour revenir dans le Championnat et peut-être la Coupe, si on a le bonheur de pouvoir la continuer. Peter est un très, très bon coach. Il continue de correspondre au profil du coach que l'on souhaite à l'OL (...) On a conforté Peter, mais sans lui donner d'ultimatum. Vous savez très bien que l'argument le plus convaincant à donner aux journalistes et aux consultants, dans ces cas-là, est de se donner une dizaine de matches pour faire le point. Ou ce sera la même chose, dans la deuxième partie du classement, et il faudra réfléchir éventuellement à une solution alternative, ou on se redressera », explique, dans le quotidien sportif, le président de l’Olympique Lyonnais, pas décidé à voir la situation de Lyon se dégrader sans rien faire. Reste à savoir si cela va payer/