OL : Peter Bosz ne voit aucun tricheur à Lyon

OL : Peter Bosz ne voit aucun tricheur à Lyon

Icon Sport

La défaite contre Reims a tout de même semé la consternation du côté de Lyon. Mais l'entraîneur de l'OL n'a aucun doute sur l'implication de ses joueurs.

On ne change pas une équipe qui gagne et c’est en se basant sur ce principe bien connu que Peter Bosz avait aligné mercredi contre le Stade de Reims la formation qui s’était imposée à Montpellier. Seulement, si l’OL avait été malmené à la Mosson, mais avait pris les trois points, il en est allé tout autrement contre l’équipe rémoise. Dans un stade à huis clos, seul Anthony Lopez a surnagé d’un naufrage collectif assez inquiétant. Au point que certains ont vu là comme une sorte de trahison des joueurs lyonnais par rapport aux principes de jeu du technicien néerlandais, lequel ne lâche rien en matière de stratégie, même si les résultats ne sont pas là. Jean-Michel Aulas est venu dire sur les réseaux sociaux que tout Lyon était derrière Peter Bosz, puis Maxence Caqueret en a fait de même vendredi en conférence de presse avant le déplacement à Bordeaux. Soutenu publiquement, le successeur de Rudi Garcia n’a lui aucun doute sur l’implication de son effectif. 

Les datas sont favorables pour les joueurs lyonnais

Pour preuve, Peter Bosz s’appuie sur des données enregistrées sur chacun de ses joueurs, lesquelles démontrent que personne ne lève le pied du côté de l’Olympique Lyonnais. « Sur la question physique, on a les datas et, pour moi, elles sont objectives.  On voit comment les joueurs courent, sprintent… Malo Gusto a fait 47 sprints alors que c’était son troisième match d’affilée. Croyez-moi, c’est incroyable. Cela montre que physiquement les joueurs sont bien et qu’ils sont capables de joueur deux matches par semaine », a prévenu Peter Bosz, qui n’est pas du genre à se cacher derrière une possible fatigue de son effectif pour justifier des résultats et des prestations médiocres. Tout le monde est réellement à bloc du côté de l’OL, et c’est peut-être cela qui est le plus inquiétant.