OL-OM : Pierre Ménès siffle penalty contre le « kamikaze » Lopes

OL-OM : Pierre Ménès siffle penalty contre le « kamikaze » Lopes

Photo Icon Sport

Du match OL-OM de dimanche soir on ne retiendra pas grand-chose si ce n'est quelques décisions de l'arbitre. Pierre Ménès estime que Stéphanie Frappart s'est trompée une seule fois.

Pour les observateurs neutres du match entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille, il y avait de quoi bailler devant Téléfoot, jamais cette affiche n’atteignant un niveau digne de ce nom. Mais pour les supporters des deux clubs il est évident que les faits de match ont fait monter la tension sur les réseaux sociaux. Cette fois pas d’insultes racistes supposées, tant mieux, mais juste des décisions arbitrales contestées. Pour Pierre Ménès, si Stéphanie Frappart, qui était au sifflet, a globalement eu raison, elle s’est tout de même trompée concernant une sortie d’Anthony Lopes sur Alvaro en première période. Le consultant de Canal+ estime que le gardien de but est coutumier du fait, Kylian Mbappé s’en souvient encore, et qu’il n’est jamais sanctionné.

Et Pierre Ménès de s’offusquer. « Payet s’est rendu coupable d’une semelle sur le tibia de Dubois. Le règlement, c’est rouge. Il n’y a pas grand chose à dire, on ne va pas reprocher aux arbitres d’appliquer le règlement. Il y a ensuite eu ce penalty pour une faute d’Alvaro sur Bard. Sur le premier ralenti, on peut se dire que c’est une simulation, mais sur le second on voit bien que le défenseur espagnol marche sur le pied du latéral lyonnais. Rien à dire non plus. Et toujours rien à dire sur le but refusé à Kadewere pour un hors-jeu de Toko-Ekambi. La seule chose que je trouverais à redire sur l’arbitrage de Stéphanie Frappart, c’est que j’aurais personnellement donné péno pour la sortie de Lopes sur Alvaro. Parce que le gardien lyonnais est bien gentil, mais à chaque fois qu’il sort au devant d’un adversaire, il le camionne. En l’espèce, à ceux qui me disent « mais tu veux qu’il les mette où, ses jambes ? », je réponds « pas dans la cuisse d’Alvaro ». Pour moi, il a le ballon et ensuite il laisse traîner ses jambes pour faire mal volontairement. C’était penalty. Il faudra un jour se pencher sur les sorties kamikaze de ce gardien au demeurant très talentueux », fait remarquer, sur son blog, Pierre Ménès.