OL-OM : Aulas crie toujours à l’injustice

OL-OM : Aulas crie toujours à l’injustice

Icon Sport

Si l’OM bat Montpellier samedi en Coupe de France, le match en retard entre Lyon et Marseille se jouera le mardi 1er février au Groupama Stadium.

A cette date, l’Olympique de Marseille sera privé de Gerson tandis que l’Olympique Lyonnais devra composer sans Lucas Paqueta ni Bruno Guimaraes. Les trois hommes seront avec la sélection brésilienne pour les matchs contre l’Equateur et le Paraguay. Du côté de l’OL, on ne digère pas la décision de la Ligue de Football Professionnel de placer ce match pendant la trêve internationale sud-américaine. Jean-Michel Aulas estime que l’OL est handicapé par cette nouvelle date dans la mesure où les deux meilleurs joueurs de Lyon depuis le début de la saison seront absents, à savoir Lucas Paqueta et Bruno Guimaraes. Sur son compte Twitter, le président lyonnais a remis une pièce dans la machine à ce sujet.

Aulas remet une pièce

« Un peu de grandeur cher Vincent : pourquoi se faire plaisir à ce point en se moquant par de belles formules caricaturales et en minimisant la victoire de l’OL tout en tentant de déstabiliser la confiance de l’équipe est indigent ! vous cherchez quoi ? » a d’abord réagi Jean-Michel Aulas à un article de L’Equipe titré « Le jeu, grand perdant du derby entre l’OL et l’ASSE » avant de poursuivre et d’évoquer l’épineux dossier OL-OM. « 1er bilan post trêve : on ne joue pas aussi bien que pendant la 1ère partie championnat mais on ne concède plus autant d’occasions ! On vient de prendre 7pts/9 et on se retrouve à 4 pts/4ème , 9 pts de L’OM (-1) que la LFP veut  nous faire jouer sans nos meilleurs joueurs ! » a lancé Jean-Michel Aulas, qui ne se remet pas de cette décision de la LFP. Le président de l’OL accuse par ailleurs l’OM d’avoir trainé pour valider son choix de faire appel ou non devant la CNOSF. Ce qui n’a pas permis à la LFP de recaser ce match plus tôt en janvier.