OL : Malo Gusto à l’Atlético, c’est la hype au mercato !

OL : Malo Gusto à l’Atlético, c’est la hype au mercato !

Icon Sport

Malgré les difficultés de l’OL cette saison, Malo Gusto est parvenu à tirer son épingle du jeu en intégrant totalement la rotation de Peter Bosz.

En dépit de sa faible expérience, Malo Gusto est d’ores et déjà l’un des chouchous des supporters de l’Olympique Lyonnais, qui préfèrent dans leur majorité le jeune défenseur de l’OL au capitaine Léo Dubois. Latéral droit très offensif, Malo Gusto a prouvé qu’il pouvait être une alternative crédible aux yeux de Peter Bosz, qui en a rapidement fait un joueur important au cours de la saison. Bien qu’il ne soit pas encore un titulaire indiscutable à l’Olympique Lyonnais, le défenseur de 19 ans a d’ores et déjà réalisé des bonnes prestations, ce qui n’a pas échappé à certains gros clubs européens. C’est par exemple le cas de l’Atlético de Madrid, qui suit avec la plus grande attention les prestations de Malo Gusto selon les informations du site Fichajes.net.

Le profil de Malo Gusto plait à Diego Simeone

Le média espagnol croit savoir que le profil de Malo Gusto plait à Diego Simeone, lequel utilise régulièrement une défense à cinq. Dans le rôle de piston droit, le « Cholo » a perdu Kieran Trippier lors du mercato hivernal, l’international anglais ayant rejoint Newcastle. Afin de compenser ce départ, Malo Gusto coche toutes les cases aux yeux de l’entraîneur de l’Atlético de Madrid, qui souhaite pouvoir compter sur des latéraux offensifs au sein de sa défense à cinq. Après avoir recruté Reinildo à Lille pour occuper le couloir gauche, l’Atlético pourrait donc foncer sur Malo Gusto. De son côté, l’Olympique Lyonnais n’a cependant aucunement l’intention de se séparer de son latéral droit formé au club. Et pour cause, Jean-Michel Aulas souhaite retrouver une identité lyonnaise forte et par conséquent, s’appuyer sur les jeunes formés au club va redevenir un pilier de la stratégie de l’OL. Le site espagnol dévoile tout de même qu’en cas d’offre supérieure à 20 millions d’euros, les dirigeants lyonnais se réuniront pour réfléchir…