OL : Maillots offerts, Lyon fixe des règles aux joueurs

OL : Maillots offerts, Lyon fixe des règles aux joueurs

Icon Sport

Au Groupama Stadium comme ailleurs, on voit de plus en plus de spectateurs avec des pancartes pour demander le maillot des joueurs. A l'Olympique Lyonnais, on a fixé des règles.

Il y en a d’abord une, puis deux, puis dix…et désormais les tribunes des stades de Ligue 1 sont envahies par des jeunes et des moins jeunes qui réclament aux joueurs de donner un maillot à la fin des matchs. Certains s’exécutent et ouvrent la porte à des demandes de plus en plus nombreuses, avec parfois de mauvaises surprises, puisque certains rares indélicats remettent ces maillots en vente sur différents sites. Du côté des clubs, on s’organise, car il n’y a pas vocation à distribuer gratuitement des maillots sans aucune limite, le merchandising étant partie intégrante des recettes et les joueurs n’ont pas à disposition un stock énorme de maillots floqués à offrir. Se confiant au site officiel de la Ligue 1, l’intendant de l’Olympique Lyonnais précise les règles qui ont été fixées au sein du club de Jean-Michel Aulas afin que les choses soient claires.

L'OL dispose de 5.000 maillots par saison 

Jérôme Renaud, intendant de l’OL depuis un peu plus de 15 ans, explique comment cela fonctionne à Lyon. « On commande environ 5.000 maillots par saison. On prévoit de jouer tous nos matchs de la saison, en allant le plus loin possible dans chaque compétition, en maillot domicile. Et ensuite, il y a les maillots extérieurs et thirds. Si les joueurs offrent tous leurs maillots de match ? On se met d’accord en début de saison mais on fonctionne au résultat généralement. Quand on est sur le podium, les joueurs peuvent garder les deux maillots portés pendant le match. Si on n’est pas sur le podium mais qu’on fait un gros résultat, c’est normal qu’il y ait une récompense. Dans les autres cas, on essaie de garder les maillots ou on les facture aux joueurs, car on sait qu’ils sont très sollicités pour les offrir. C’est le deal. Mais aujourd’hui, c’est rare qu’un maillot fasse plus de deux matchs ! », explique le responsable de ce secteur à l’Olympique Lyonnais.