OL : Lyon va encore se renforcer après Tagliafico !

OL : Lyon va encore se renforcer après Tagliafico !

Icon Sport

Arrivé à Lyon vendredi, Nicolas Tagliafico va venir renforcer la défense de l'Olympique Lyonnais. Mais le joueur argentin ne sera pas le dernier renfort de l'OL lors de ce mercato.

L’Olympique Lyonnais continue sa préparation dans un mode assez original, puisque Peter Bosz a choisi de proposer des doubles confrontations à ses joueurs. Petite subtilité cette fois, les deux rencontres ne se succéderont pas comme cela avait été le cas contre Kiev ou contre Anderlecht. En effet, si samedi l’OL affronte le club néerlandais de Willem II, il faudra attendre 24 heures avant de voir Lyon défier Feyenoord. A priori ce sera donc l’équipe B qui évoluera lors du premier match, et la « grosse » équipe qui affrontera Feyenoord. Quoi qu’il en soit, même si la reprise du championnat de Ligue 1 se profile, l’entraîneur néerlandais de Lyon sait que son effectif va encore évoluer. Après le départ de Léo Dubois, Peter Bosz sait que d’autres vont probablement quitter le vestiaire, et ce dernier n’a pas l’intention de rester les bras croisés d’ici la fin du mercato. Dans Le Progrès, Bosz est très clair.

L'OL va vendre...et va recruter des renforts 

Le technicien lyonnais a bien compris qu’on attendait beaucoup de lui cette saison, et qu’il n’aura cette fois aucun joker, puisqu’il a largement contribué à composer son équipe. Mais Peter Bosz souhaite que chaque nouveau départ soit compensé. « Si mon effectif a encore des petites failles ? Oui, il manquait un latéral gauche, on rectifie. Et tous les jours j’échange avec Vincent Ponsot. Et ce n'est pas seulement la question de se demander qui va venir… Car ça dépend aussi de ceux qui vont partir. Léo Dubois est parti. Quelques autres joueurs vont peut-être faire comme Léo. Donc s’il y a sur chaque ligne, un ou deux joueurs qui s’en vont on verra. Mais bien sûr, on a déjà évoqué des solutions », a confié au quotidien régional l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais. L’OL va donc discrètement avancer dans un marché des transferts où cette fois on ne cédera pas au panic buy vécu la saison passée lors des derniers jours du mois d’août.