OL : Lyon n'a plus une tête de champion, Govou est cash

OL : Lyon n'a plus une tête de champion, Govou est cash

Comme ses concurrents, l'OL a perdu des points dans la course au titre à Reims, ou a du moins manqué l'occasion d'en gagner. L'état d'esprit affiché inquiète une légende du club.

Souvent considéré comme l’équipe reine des sprints finaux, l’Olympique Lyonnais a encore du travail dans ce domaine cette année. Le tempérament affiché lors des derniers matchs contre Rennes et contre Reims n’inspire pas vraiment à l’optimisme selon Sidney Govou, persuadé que les joueurs de Rudi Garcia ne mettent pas pour le moment les ingrédients pour aller chercher le titre. En attendant, ce sont des points de perdus, et si cela a aussi été le cas pour le PSG, le LOSC et l’ASM ce week-end, ce n’est pas une bonne chose de voir que l’OL ne se met toujours pas en mode dernière ligne droite. 

« J’ai envie de comparer les deux derniers matchs de l’OL avec ceux de ses concurrents. Vu son classement, l’OL peut se permettre de regarder devant. Mais vu ce qui se passe sur le terrain, l’OL doit aussi regarder derrière et Monaco. Dans l’implication globale, l’OL ne montre pas qu’elle est une équipe qui peut être championne de France. Il y a du talent, tout le monde le dit, mais le Lyon de ces deux derniers matchs m’inquiète. Lyon est en train de lâcher sur la capacité à jouer ensemble, à défendre en équipe. Et c’est ça qui va faire la différence pour l’obtention du titre. Les joueurs ont-ils tous conscience qu’ils peuvent être champions ? On n’est pas encore dans le sprint final, qui se fait dans les 5 derniers matchs, mais on ne voit plus la même chose que dans la période précédente. Il y avait une implication totale, un jeu en équipe. Ils attaquaient et défendaient ensemble. Sur les deux derniers matchs, et encore plus à Reims, des joueurs n’ont pas joué collectif », a déploré l’ancien attaquant légendaire de l’OL, dans sa chronique pour Le Progrès. Un constat partagé par les suiveurs lyonnais, qui misent beaucoup sur l’effet gros match, afin de voir l’OL afficher un autre visage contre le PSG, Lille et Monaco dans les prochaines semaines. La course au titre passe aussi par ces chocs, mais pas uniquement.