OL : Lyon hésite à déclarer la guerre totale à la LFP

OL : Lyon hésite à déclarer la guerre totale à la LFP

Photo Icon Sport

L'Olympique Lyonnais n'a pas été suivi dans ses requêtes par le Conseil d'Etat, et Jean-Michel Aulas est toujours furieux contre la LFP. Mais pas encore au point de sortir l'artillerie lourde.

Cela a forcément été une grosse désillusion pour l’OL et ses supporters, mais mardi le Conseil d’Etat a brutalement mis un terme aux derniers espoirs de voir la saison 2019-2020 de Ligue 1 reprendre. Du côté de Jean-Michel Aulas, on a pris note de la décision de la plus haute cour administrative française. Mais le président de l’Olympique Lyonnais en veut toujours à la Ligue de Football Professionnel, affirmant que l’avenir lui donnera raison et qu’il n’a pas totalement abandonné l’idée d’aller plus loin contre la LFP et ses dirigeants sur le plan juridique. Mais, se confiant sur le site Olympique-et-Lyonnais.com, l’avocat de l’OL avoue que pour l’instant, Jean-Michel Aulas n’a pas encore décidé si l’heure était à l’affrontement total.

Car s’il a laissé planer la menace de poursuites judiciaires, le patron de l’Olympique Lyonnais n’a pas demandé à son avocat de déclencher les hostilités. « L’Olympique lyonnais pourrait demander des dommages et intérêts contre la Ligue en justifiant que la décision de la LFP a causé un préjudice au club. Pour l’instant, ce n’est pas quelque chose qui a été discuté par le club », reconnaît Maitre Gilles Le Chatelier, qui rappelle que le juge des référés du Conseil d’Etat a validé le fait que c’est la Ligue de Football Professionnel et pas l’Etat qui a décidé de stopper la saison, ce qui ouvre évidemment la porte à d’éventuelles poursuites. Mais pour l’instant ce n’est pas le cas, Jean-Michel Aulas préférant prendre son temps.