OL : Lyon en maison de retraite, Garcia flingue le club

OL : Lyon en maison de retraite, Garcia flingue le club

Photo Icon Sport

En quête de joueurs de caractère pendant ce mercato estival, l’Olympique Lyonnais a des vues sur Blaise Matuidi (Juventus) et Mamadou Sakho (Crystal Palace).

Avec Jean-Michel Aulas, Juninho, Bruno Cheyrou et Rudi Garcia, le club rhodanien a un unique but durant cet été : faire venir des joueurs d'expérience pour combler les manques de l'effectif lyonnais. Parmi les joueurs ciblés, Blaise Matuidi figure en haut de la liste du président Aulas. « Matuidi est un leader positif, qui incarne la technique et l’expérience. Si Blaise revoit ses exigences et que la Juve le libère, il pourrait être un renfort formidable pour nous », a récemment lancé JMA dans la Gazzetta dello Sport. Une déclaration qui ne fait pas du tout l’unanimité chez Didier Roustan, pour qui le champion du monde français de la Juve ne serait pas une bonne recrue pour l’OL du haut de ses 33 ans.

« Je trouve qu’Aulas se trompe de cible. Car au milieu, Lyon a déjà Guimaraes qui est très fort. Caqueret aussi, donc il ne jouera jamais lui, alors qu’il a un potentiel terrible… C’est un signe. Garcia vise Matuidi ou Sakho. Lyon change complètement son fusil d’épaule. La force de Lyon, c’était d’avoir 4-5 très bons joueurs avec des jeunes autour. Ils ont toujours un très bon centre de formation. Mais au poste de latéral gauche par exemple, Garcia a préféré Cornet à Bard. Les jeunes, ce n’est pas le truc de Garcia. Mais là, il va quand même à l’encontre de la politique qui a marché à Lyon. Garcia vise mal. Trop haut ? Matuidi, ce n’est pas Messi non plus. C’est un très bon pro, il peut encadrer une équipe. Mais plus ça avance pour lui, et plus c’est compliqué… Mais si l’OL doit casser sa tirelire pour Matuidi, ça m’échappe… », a prévenu le journaliste de La Chaîne L’Equipe, qui espère qu’Aulas ne va pas laisser les pleins pouvoirs à Garcia sur le mercato. Sinon, Lyon pourrait se préparer à vivre le même sort financier que l’OM, où Garcia et ses trentenaires plombent toujours les comptes...