OL : Lyon demi-finaliste en C1, le harcèlement du patron a payé

OL : Lyon demi-finaliste en C1, le harcèlement du patron a payé

Photo Icon Sport

Auteur d’un beau parcours dans le « Final 8 » de la Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais a montré un état d’esprit irréprochable dont le directeur sportif Juninho est à l’origine.

Le président Jean-Michel Aulas peut être fier. Son Olympique Lyonnais vient de réaliser un exploit en atteignant les demi-finales de la Ligue des Champions, après avoir sorti la Juventus Turin et Manchester City. Et surtout, son pari Juninho s’avère déjà gagnant. Le directeur sportif a certes connu des débuts difficiles, notamment avec la nomination de l’entraîneur Sylvinho. Mais depuis, le journaliste Edward Jay constate que le dirigeant a su transmettre une nouvelle mentalité dans le vestiaire.

« Depuis le coeur du mois d’août, et cette petite épopée en Ligue des Champions, Juninho a vraiment pris les commandes. Le costume n’est plus trop grand pour lui, a commenté le correspondant de RMC, dans des propos relayés par Footradio. Quelque part, c’est lui qui a choisi Rudi Garcia. Même si l’échec Sylvinho est toujours présent… Après, il a aussi choisi Bruno Cheyrou pour la direction de la cellule de recrutement. Tout cela se met en place. »

Le duo Juninho-Garcia

« Juni parle énormément avec les joueurs pour leur mettre cette gagne dans la tête, pour leur donner confiance ou leur donner un coup de boost. Tout ça porte sa marque, a ajouté notre confrère. Il s’entend bien avec Garcia, ils se retrouvent dans les causeries. Juninho a la haine de la défaite, Garcia aussi. Après, le staff est aligné en fin de contrat sur juin 2021. L’OL fera le point en mars-avril. Tout le monde a envie d’être sur le même élan, et ça joue. » Reste à savoir si les Lyonnais poursuivront sur leur lancée en Ligue 1, compétition où leur implication n’a pas toujours été exemplaire.