OL : Lovren expulsé, un communiste patron du mercato

OL : Lovren expulsé, un communiste patron du mercato

Icon Sport

L'Olympique Lyonnais n'a pour l'instant recruté qu'un seul joueur au mercato, Dejan Lovren. Et ce dernier pourrait déjà repartir, c'est du moins ce que réclame un élu lyonnais. 

Dejan Lovren n’a pas encore joué une seule seconde depuis qu’il a signé avec l’Olympique Lyonnais, mais il n’empêche que le retour à l’OL de l’international croate fait des vagues. Aucun reproche sportif n’est fait au défenseur, mais c’est son comportement en dehors des terrains qui pose problème, et notamment lors d’une fête organisée avec ses coéquipiers internationaux croates. Sur une vidéo, Dejan Lovren est filmé en train d’entonner un chant et de faire un geste assimilé à l’extrême-droite. Même si le joueur de 33 ans s’est défendu de tout cela dès sa signature à Lyon, la polémique ne se dégonfle et notamment dans la capitale des Gaules, où l’on ne veut pas qu’un an après la signature de Jérôme Boateng, condamné en Allemagne pour des violences conjugales, l’OL fasse évoluer un joueur soupçonne d’avoir des idées politiques nauséabondes. Ce mercredi, c’est un élu communiste, qui s’attaque à Dejan Lovren et estime que l’Olympique Lyonnais doit s’en séparer.

L'OL doit vite corriger cette erreur

Dans un communiqué, Augustin Pesche, adjoint au sport du 8e arrondissement de Lyon, réclame tout simplement l’annulation du contrat de Dejan Lovren. « Auriez-vous pu recruter un joueur qui aurait été vu chantant “Maréchal, nous voilà”? Je suis certain que non. Pourtant, avec Dejan Lovren, la comparaison n’est pas abusive (…) J’espère que vous ne resterez pas insensible à l’histoire de notre ville, à la mémoire de Tola Vologe (Ndlr : résistant et sportif lyonnais fusillé par les Allemands dont le nom a été donné à l’ancien centre d’entraînement de l’OL) et des autres résistants, et que vous reviendrez sur votre décision de recruter Dejan Lovren », réclame l’élu du Parti Communiste, qui ne juge pas la défense du défenseur croate sur ce sujet très audible. Pas sûr cependant que Laurent Blanc demande à Jean-Michel Aulas de renvoyer Lovren à la maison.