OL : Lopes kamikaze et protégé, la révolte gronde

OL : Lopes kamikaze et protégé, la révolte gronde

Photo Icon Sport

Dès la troisième minute du match entre Angers et Lyon dimanche après-midi, Anthony Lopes n’était pas loin de provoquer un penalty en faveur du SCO.

Et pour cause, le gardien de l’Olympique Lyonnais a de nouveau été l’auteur d’une sortie très dangereuse, cette fois sur le défenseur angevin Romain Thomas. Sur le plateau du Canal Football Club, Pierre Ménès a été sans pitié avec l’international portugais de 30 ans. « Quand tu sors et que tu mets le genou dans le dos d’un mec, c’est penalty et éventuellement carton rouge. Mais on est tellement habitué avec Lopes et comme les arbitres ne le sanctionnent jamais, et bien il continue » a lâché le consultant vedette de Canal +, jamais tendre avec le récidiviste Anthony Lopes. Dans les rangs d’Angers, on l’avait également mauvaise après ce vilain geste du Lyonnais. La victime de ce coup de genou Romain Thomas n’a pas digéré la décision d’Amaury Delerue.

« J'étais sûr que l'arbitre allait siffler "péno" ou au moins aller voir les images. Quand je me relève et que je vais derrière le but, je me dis : "Qu'est-ce qu'il se passe ? il n'y a rien du tout ?" Je n'ai rien compris. Après, pendant le match, j'avais l'impression que M. Delerue était gentil avec moi, il prenait de mes nouvelles. Mais, ça ne sert à rien, c'est sur l'action qu'il fallait intervenir » a indiqué le défenseur angevin dans des propos rapportés par L’Equipe. Le constat était le même de la part de l’entraîneur Stéphane Moulin. « Moi qui suis un adepte de la vidéo, je n'y comprends plus rien. Sur le premier ballon, quand on voit Lopes en retard les deux genoux dans le dos avec les crampons, il n'a même pas l'idée de siffler un penalty ! Rien ne l'empêche de siffler et d'aller voir les images ». Plus que jamais, la grogne monte autour d’un Anthony Lopes contesté comme jamais en dehors de Lyon…