OL : Lopes évite l'humiliation, Lyon en état d'urgence

OL : Lopes évite l'humiliation, Lyon en état d'urgence

Icon Sport

L'OL a enchainé ce dimanche soir une troisième défaite de suite en Ligue 1 face au PSG. Pour beaucoup, les Gones vont encore une fois vivre une saison galère. 

L'Olympique Lyonnais sort d'un mercato estival éprouvant et mouvementé. Si la direction rhodanienne a décidé de lâcher Lucas Paqueta, elle a aussi su trouver les arguments pour se renforcer. Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso, Nicolas Tagliafico ou encore Johann Lepenant sont venus renforcer les rangs de l'OL. Et après quelques belles performances en début de saison, les Gones retombent peu à peu dans leurs travers. Les hommes de Peter Bosz restent sur une série de trois défaites consécutives en Ligue 1. S'il y a eu du mieux face au PSG ce dimanche soir, le compte n'y est pas. Et sans un grand Anthony Lopes, l'addition aurait même pu être très salée. De quoi faire réagir Benoît Trémoulinas. 

Un OL reparti pour une saison galère 

Sur le plateau de La Chaine L'Equipe, le consultant ne s'est en effet pas prié pour rétablir sa vérité autour de la prestation de l'OL face aux champions de France. « C'est les montagnes russes depuis deux ou trois ans. Contre Monaco, c'était super. Mais dimanche, pourquoi encourageant ? Normalement, ils doivent en prendre 5 ou 6. Lopes a été monstrueux mais il ne va pas être monstrueux comme ça toute la saison. Il a fait le match de sa vie. Mais il n'y avait pas photo contre le PSG. Et le PSG n'a pas trop appuyé parce que par moments, ils étaient suffisants. Cette équipe lyonnaise m'inquiète un peu. Tolisso était à la peine physiquement. Lepenant était plutôt pas mal mais Lacazette ne va pas porter Lyon à lui tout seul non plus », a notamment indiqué Benoît Trémoulinas, pas persuadé que l'OL puisse remonter la pente de sitôt. La prochaine rencontre des Gones en Ligue 1 sera en plus un déplacement sur la pelouse du RC Lens, une équipe très difficile à battre chez elle. Une rencontre sans doute à quitte ou double pour Peter Bosz, qui semble avoir un crédit de moins en moins important aux yeux des fans de l'OL.