OL : Les rageux se taisent, le Groupama Stadium est une poule aux oeufs d'or

OL : Les rageux se taisent, le Groupama Stadium est une poule aux oeufs d'or

Photo Icon Sport

Le Groupama Stadium accueillera ce soir le dernier match de préparation de l'équipe de France avant le Mondial en Russie. Et l'enceinte de l'Olympique Lyonnais affichera complet à cette occasion. C'est une évidence, alors que certains annonçaient un fiasco à venir pour le grand stade tant souhaité par Jean-Michel Aulas, ce que l'on a longtemps appelé le Parc OL est une réussite. Et dans les compte d'OL Groupe, l'apport du nouveau stade est conséquent avec entre 3 et 5ME de recette grâce à la location du Groupama Stadium et 70ME pour la billetterie.

Evoquant la manière dont l'Olympique Lyonnais gérait tout cela, le stadium manager de l'OL a donné des détails dans L'Equipe. «Toutes les manifestations ne produisent pas les mêmes revenus. Dans l’ordre, il y a le rugby, puis le foot, enfin les concerts. Mais le système varie. Pour les concerts, le promoteur nous donne une somme fixe et garde la billetterie. Pour le foot et le rugby, nous avons un pourcentage sur la billetterie et sur les hospitalités. Nous avons donc intérêt à remplir le stade. Mais c’est une négociation au cas par cas, ce qui implique des modèles différents : pour ce France-États-Unis, par exemple, nous sommes convenus de partager les revenus des buvettes », explique Xavier Pierrot. Le match France-USA devrait ainsi rapporter 0,5ME à l'Olympique Lyonnais. Jean-Michel Aulas peut se frotter les mains.