OL : Le Gang des Lyonnais c'est fini, et si c'était le problème ?

OL : Le Gang des Lyonnais c'est fini, et si c'était le problème ?

Photo Icon Sport

Pendant longtemps, il s'est dit qu'il était impossible pour un joueur extérieur de se faire une place à l'Olympique Lyonnais tant les footballeurs formés à l'OL faisaient bloc dans le vestiaire. Une expression, liée à l'histoire de la capitale des Gaules, avait même été inventée pour évoquer ces joueurs surnommés « Le gang des Lyonnais ». On se souvient que Claudio Beauvue s'était ainsi plaint de ne pas réellement avoir eu l'occasion de s'intégrer à Lyon, et il n'a pas été le seul. Mais c'est désormais du passé, puisque Jean-Michel Aulas a décidé de recruter de nombreux joueurs qui ne sortent pas de son académie, et le célèbre gang a totalement disparu.

Seul souci, le groupe lyonnais est désormais plus compliqué à créer et c'est peut-être ce qui a donné des soucis à Sylvinho lors de cette phase de préparation. « L’OL s’est lancé dans le recrutement d’éléments venus majoritairement d’autres contrées, l’académie alimentant beaucoup moins l’équipe professionnelle. La mosaïque actuelle contient de très bons joueurs. Mais Sylvinho et Juninho sont maintenant dans l’obligation de faire prendre la mayonnaise. La communication peut se faire en anglais, portugais, espagnol et français bien sûr. Les moments de détente et d’échanges salvateurs seront les bienvenus. Des hommes n’ont pour l’instant pas trouvé leur place, comme Ciprian Tatarusanu par exemple », fait remarquer Christian Lanier, qui souligne également que le nouvel entraîneur de Lyon ne parlant pas un mot de notre langue, les réglages prennent plus de temps. On l'a ainsi vu samedi contre Bournemouth, où Sylvinho n'avait pas de traducteur, Claudio Caçapa, qui joue aussi ce rôle, étant retenu ailleurs.