OL : Le destin de Bosz scellé par le derby ?

OL : Le destin de Bosz scellé par le derby ?

Icon Sport

Janvier sera un mois très important à l'OL. 13e de Ligue 1, les hommes de Peter Bosz jouent gros avec des rencontres face au PSG et à l'ASSE. L'entraîneur néerlandais, visé par un ultimatum de son président Jean-Michel Aulas, est le plus concerné par cette pression.

La situation sportive de l'OL a du revenir souvent dans les vœux du Nouvel An des supporters lyonnais. 13e de Ligue 1, empêtré dans des problèmes extra-sportifs, peu en vue sur le marché des transferts, l'OL vit une saison galère pour les six premiers mois de Peter Bosz sur le banc. L'entraîneur néerlandais aborde d'ailleurs 2022 la boule au ventre, n'étant pas assuré de travailler dans le Rhône à moyen terme. La situation du club en Ligue 1 et, surtout, l'ultimatum de son président Jean-Michel Aulas le met clairement sur un siège éjectable. Fin décembre, après un nouveau match nul face à Metz, le président de l'OL avait indiqué maintenir son entraîneur au moins jusqu'à fin février. Laissant donc deux mois au Néerlandais pour rétablir la situation. D'ici-là, le calendrier qui attend l'OL s'annonce dantesque avec notamment un enchaînement de matches face à des concurrents directs à l'Europe : Monaco, Nice, Lens, Lille pendant le mois de février.

Bosz viré dès janvier ?

Exclu de la coupe de France par la FFF après les incidents du match Paris FC-OL, le calendrier de janvier ne se limitera qu'à trois rencontres mais des affiches qui seront attendues par les supporters. L'OL doit reprendre le chemin des terrains, dimanche prochain avec la réception du PSG avant d'aller à Troyes et de recevoir l'ASSE pour le derby tant attendu. Trois rendez-vous qui seront primordiaux dans l'avenir de Peter Bosz à l'OL. A en croire, les bruits de plus en plus persistants, le sort de l'entraîneur pourrait même être scellé après le match face aux Verts, le vendredi 21 janvier prochain et ce malgré l'ultimatum d'Aulas en février. Une perspective d'autant plus forte en cas de mauvaise série de résultats sur ces trois rencontres. Cela permettrait au potentiel remplaçant sur le banc de bénéficier de quelques jours de mercato pour renforcer le groupe. Si tel est le cas, la prochaine réception du PSG promet d'être encore plus complexe pour Bosz. D'autant que les cas de Covid se multiplient dans l'équipe, notamment Paqueta coincé à Dubai par un test PCR positif, ce qui complique la préparation de cette affiche. Décidément, rien n'est épargné à Peter Bosz et l'OL en ce moment.