OL : La guerre Lopes vs Tatarusanu, c’est du passé à Lyon

OL : La guerre Lopes vs Tatarusanu, c’est du passé à Lyon

Photo Icon Sport

En août dernier, l’Olympique Lyonnais s’offrait une polémique bien évitable lors de la signature de Ciprian Tatarusanu, la doublure d’Anthony Lopes dans le Rhône…

Une polémique qui avait été alimentée par le sélectionneur de la Roumanie, lequel avait publiquement accusé l’Olympique Lyonnais d’avoir menti à Ciprian Tatarusanu en lui promettant un rôle de n°1 avant de finalement faire de lui un remplaçant. Heureusement pour lui, l’ancien gardien du FC Nantes a bénéficié de temps de jeu cette saison, que cela soit en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. Avant le choc face au PSG en demi-finale de la Coupe de France, le titulaire du poste Anthony Lopes est revenu sur sa relation avec Tatarusanu. Et visiblement, celle-ci s’est bien améliorée après les frictions de l’été 2019 puisque le Portugais trouve notamment tout-à-fait logique que Tatarusanu dispute les matchs de coupe à Lyon cette saison.

« Quand on a un numéro deux qui travaille autant que toi à l'entraînement, je trouve ça assez normal qu'il soit récompensé sur une des compétitions. On en a quatre, c'est normal d'en laisser une. Mais quand tu es sur le banc, c'est un peu difficile. Tous les matins, on peut se dire : voilà, je fais vraiment le plus beau métier du monde. On a qu'une hâte, c'est d'arriver à l'entraînement. Chaque jour » a indiqué Anthony Lopes dans les colonnes de France Football, avant d’évoquer un sujet sensible pour les gardiens ces dernières années, à savoir… les ballons. « Ils sont horribles ! Après, il y a aussi la manière dont les joueurs frappent mais c'est vrai que ça devient de plus en plus des ballons de plage aux trajectoires incroyables ; ils sont de plus en plus glissants ». Espérons pour l’OL que le gardien aligné mercredi contre le PSG, que ce soit Anthony Lopes ou Ciprian Tatarusanu, saura dompter les ballons afin de qualifier Lyon pour la finale de la Coupe de France face à Rennes ou Saint-Etienne.