OL : Juninho n'est pas le Longoria de Lyon, et pan !

OL : Juninho n'est pas le Longoria de Lyon, et pan !

Depuis qu'il est revenu à l'Olympique Lyonnais, Juninho connaît bien des problèmes. Et la saison 2021-2022 commence encore de manière compliquée. Pour Nabil Djellit, le directeur sportif de l'OL est à la dérive.

Lorsqu’il a accepté l’offre de Jean-Michel Aulas de revenir à Lyon dans un rôle de directeur sportif, Juninho ne s’attendait probablement à vivre des événements aussi compliqués. Et même si la venue de Peter Bosz a ramené un peu de sérénité, au moins dans la relation avec les supporters de l’OL, les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes et ont déjà provoqué un premier séisme avec la mise au placard de Marcelo. Très discret dans les médias, Juninho a du mal à dénicher les renforts de qualité attendus par l’entraîneur néerlandais, alors que le président de l’Olympique Lyonnais avait affirmé qu’il n’y avait aucun souci financier. Pour Nabil Djellit, si le directeur sportif brésilien a des soucis au mercato, c’est qu’il se trompe de stratégie.

Juninho ce n’est pas Longoria, ça balance à Lyon

Sur la chaîne L’Equipe, le journaliste a mis les pieds dans le plat. « On ne parle jamais de Juninho, mais on peut quand même se poser des questions. Il a pris un entraîneur et a un effectif de qualité quand même, son seul bon coup c’est Lucas Paqueta. Regardez Florian Maurice à Rennes, un joueur comme Doku, tout le monde savait qu’il était bon, mais un club doit être attractif (...) Juninho c’est une clé de l’histoire. Regardez Longoria à l’OM, il fait des choses, après on peut être d’accord ou pas d’accord (...) Il reste 15 jours dans le mercato, désormais il faut se dépêcher, il y a des manques. On parle de Marcelo, mais Dembélé, soit on lui met des joueurs qui centrent et il marque, sinon c’est compliqué. Ce que je ne comprends pas avec Juninho c’est que les autres clubs prennent les meilleurs jeunes Français. Faivre on attend qu’il soit en Allemagne ? Perraud, personne ne l’avait vu ? Juninho, j’ai l’impression qu’il nous fait une Zubizarreta. Lyon ils vont chercher des joueurs en échec dans des tops clubs plutôt que des profils en France. Juninho m’écoute, il y a le marché français, il a le droit de réfléchir », a lancé un Nabil Djellit très agacé, et qui n'est pas calmé par l'annonce de la venue d'Emerson à l'Olympique Lyonnais.