OL : JM Aulas allume les supporters de l'OM qui ont fait caca partout

OL : JM Aulas allume les supporters de l'OM qui ont fait caca partout

Photo Icon Sport

Suite à la qualification de son Olympique Lyonnais pour la phase de groupes de la prochaine Ligue des Champions, Jean-Michel Aulas a fanfaronné... en réglant ses comptes avec l'Olympique de Marseille.

Malgré une saison calamiteuse en coupes, que ce soit sur la scène nationale ou continentale, le club rhodanien a sauvé les meubles en Ligue 1. En arrachant une troisième place finale derrière l'AS Monaco, l'OL a validé son billet pour la C1. Un retour dans la plus grande des compétitions après un an d'absence qui ravit Jean-Michel Aulas. Surtout que l'OL a finalement privé l'OM de ce bonheur-là. Ce qui permet au président lyonnais de déverser sa colère sur le club phocéen et ses supporters, coupables d'avoir dégradé son Groupama Stadium lors de la finale perdue de l'Europa League contre l'Atlético mercredi (0-3).

« J'ai une petite pensée quand même pour Marseille qui a tout perdu dans ce Groupama Stadium. D'une part parce que mercredi l'Atlético a été beaucoup plus fort. Et puis on a réussi à gagner contre cette équipe de Nice. Cette troisième place, c’est un juste retour des choses. On a beaucoup souffert, on a dû endurer beaucoup de choses qui n’ont jamais été sanctionnées, que ce soit dans le comportement de tous les jours ou sur le terrain. Des joueurs qui ne le méritaient pas ont reçu des sanctions. J’ai vu qu’il était plus simple de se faire retirer un carton rouge quand on joue à Marseille que dans d’autres clubs. J'ai en travers de la gorge le fait que des supporters marseillais ont démoli le stade. Ça n'a pas été dit. Pourtant, ça s'est très mal passé, ils se sont très mal comportés. Il y a des dégâts qui sont énormes, l'UEFA les sanctionnera à juste titre. Il y a eu des excréments partout dans les tribunes, ce n'est pas un bon comportement... », a lancé, en zone mixte, le président Aulas, qui en remet donc une dernière couche sur l'OM avant de partir en vacances, après avoir porté plainte contre Marseille.