OL : Incidents, les supporters ont craqué à Lyon

OL : Incidents, les supporters ont craqué à Lyon

Icon Sport

Les débordements sont de plus en plus fréquents et se multiplient dangereusement dans les stades de Ligue 1 depuis le début de la saison.

Jeudi soir, un match à haut risque se déroulait au Vélodrome entre l’OM et Galatasaray. Les supporters du club turc étaient présents en nombre à Marseille et le parcage visiteur était plein à craquer avec près de 4.000 irréductibles supporters de Galatasaray. Comme cela était craint, des débordements ont eu lieu avec des jets de projectile de la part des supporters turcs. Les projectiles ont fait des aller-retours peu glorieux, alors que des drapeaux grecs ont été déployés par provocation du côté des fans de l'OM. La partie a été interrompue durant une dizaine de minutes avant de reprendre sans que les joueurs n’aient eu besoin de rentrer aux vestiaires. A quelques centaines de kilomètres, Lyon a battu Brondby (3-0) dans une ambiance moins électrique. BFM TV rapporte néanmoins que des incidents ont aussi émaillé ce match de Ligue Europa dans la capitale des Gaules.

Sept interpellations à Lyon

D’après des sources policières, on dénombre sept interpellations à Lyon après ce match de Ligue Europa. Les incidents ont commencé avant le match avec l’arrestation d’un supporter de l’OL. Pendant le match, quatre supporters ont également été arrêtés, quatre Français et un Danois pour jets de bouteille ainsi que pour dégradation. C’est à la sortie du stade après le match que les heurts les plus violents se sont produits avec une bagarre, assez loin du stade, dans le centre de la ville lyonnaise provoquant l’interpellation d’un supporter de plus. Des débordements qui deviennent de plus en plus fréquents et qui sont logiquement de nature à inquiéter les autorités, lesquelles pourraient très vite prendre des mesures radicales avec des interdictions de déplacement pour les supporters visiteurs. Après une année complète sans supporters dans les stades en raison de la pandémie de Covid-19, tout le monde se serait bien passé de ces tristes événements…