OL : Galatasaray en folie, deux Lyonnais de plus ciblés !

OL : Galatasaray en folie, deux Lyonnais de plus ciblés !

Icon Sport

Léo Dubois est arrivé à Istanbul afin de s’engager en faveur de Galatasaray, qui a trouvé un accord avec l’OL pour le transfert du Français.

Une bonne nouvelle pour l’Olympique Lyonnais, qui avait placé Léo Dubois sur sa liste de joueurs transférables durant le mercato estival. L’ancien capitaine de l’OL et du FC Nantes n’est pas le seul joueur invité à quitter le Rhône cet été dans le but de diminuer l’effectif en nombre et par conséquent réduire la masse salariale du club. Houssem Aouar ou encore Lucas Paqueta, qui figurent parmi les joueurs à forte valeur marchande, sont également poussé vers la sortie. Un constat également valable pour Tino Kadewere, dont le temps de jeu sera forcément très réduit avec le retour d’Alexandre Lacazette et la volonté de Moussa Dembélé de rester. Courtisé par Strasbourg, l’international zimbabwéen est également ciblé par Galatasaray, selon les informations du journaliste turc Erdal Bozkurt.

Galatasaray intéressé par Kadewere et Mendes

Après s’être attaché les services de Léo Dubois, le club d’Istanbul aimerait continuer ses emplettes à l’Olympique Lyonnais et a donc identifié Tino Kadewere comme un potentiel renfort de poids en attaque. Déchainé sur le marché des transferts et très intéressé par plusieurs joueurs de l’OL, Galatasaray a également un œil sur la situation de Thiago Mendes. Il sera en revanche plus difficile de convaincre Lyon de laisser filer le Brésilien. Et pour cause, Peter Bosz apprécie son profil et en fait un potentiel titulaire au côté de Castelo Lukeba en défense centrale pour la saison à venir. Preuve que l’Olympique Lyonnais compte sur Thiago Mendes, l’ancien milieu défensif de Lille a récemment prolongé son contrat dans la capitale des Gaules. Cela ne fait pas peur à Galatasaray, bien décidé à mener d’intenses négociations pour récupérer Kadewere et Thiago Mendes, après avoir ficelé le transfert de Léo Dubois. Quoi qu’il advienne, Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot n’ont donc pas fini d’échanger avec leurs homologues turcs dans les semaines à venir.