OL : Dembélé n'a rien à envier à Lacazette

OL : Dembélé n'a rien à envier à Lacazette

Meilleur buteur de l’Olympique Lyonnais, Moussa Dembélé constate que ses dirigeants souhaitent récupérer leur ancien attaquant Alexandre Lacazette. Une situation inconfortable pour le Gone sous contrat jusqu’en 2023, pourtant auteur d'une saison honorable.

Avec 15 réalisations en Ligue 1 depuis le mois de janvier, Moussa Dembélé suit le rythme des tout meilleurs. L’attaquant de l’Olympique Lyonnais, à égalité avec le Bavarois Robert Lewandowski et le Parisien Kylian Mbappé, est le joueur ayant marqué le plus de buts en 2022 parmi les cinq principaux championnats européens. Insuffisant pour convaincre ses dirigeants qui n’ont toujours pas prolongé leur joueur sous contrat jusqu’en 2023.

Plus inquiétant encore, le président Jean-Michel Aulas a confirmé sa volonté de récupérer Alexandre Lacazette, laissé libre par Arsenal cet été. Pas de quoi perturber Moussa Dembélé avant la venue des Canaris samedi. « Mon avenir on en parlera plus tard, ce n'est pas le moment d'en parler, je suis concentré sur le match contre Nantes, a d’abord esquivé l’avant-centre. Le pouvoir revient au club et au joueur, ça va dans les deux sens. On verra en fin de saison si les discussions avancent, mais je n'ai pas grand-chose à dire là-dessus. »

« Mes statistiques ? Je ne me pose pas de limite, je veux toujours aller le plus loin possible », a-t-il annoncé, avant de juger sa saison sur les plans individuel et collectif. « Personnellement, j'ai essayé d'aider l'équipe, j'ai marqué mes buts mais ce n'était pas suffisant, a constaté l’auteur de 19 réalisations en L1 cette saison. L'ADN lyonnais est important et c'est ce qui a fait les beaux jours du club. Le beau jeu, les buts, les belles performances, c'est l'OL. Ça passe par nous, les joueurs, et les décisions prises par le club. »

Dembélé leader naturel

Quant à son statut de vice-capitaine, « je me suis affirmé dans le leadership, le brassard m'a poussé à encore plus aider mes coéquipiers, a confié Moussa Dembélé. J'ai pu m'affirmer en tant que leader. Je suis encore jeune, techniquement, il y a encore une marge de progression. J'ai progressé un peu partout. Le leadership est naturel, je ne fais pas ça pour prendre du plaisir. J'aime bien pousser mes coéquipiers à faire le maximum, surtout qu'on a un groupe assez jeune et qu'on a besoin de leaders. » Des arguments à prendre en compte au moment de trancher sur l’avenir de l’ancien Parisien.