OL : Comment Lyon arrive à faire trembler Villarreal

OL : Comment Lyon arrive à faire trembler Villarreal

Photo Icon Sport

En apprenant que son club de Villarreal allait affronter l'Olympique Lyonnais en seizièmes de finale de l'Europa League en février prochain, Javi Calleja n'a pas esquissé un sourire...

« C'est un tirage difficile face à l'un des meilleurs clubs espagnols. Mais un point de passage indispensable pour revenir au Groupama Stadium un peu plus tard ». Lundi après le tirage au sort de la première étape de la phase finale de la C3, Jean-Michel Aulas confiait toute sa crainte par rapport à ce choc face au Sous-Marin Jaune. Mais que le président lyonnais se rassure, le son de cloche est le même dans la communauté valencienne. Après avoir terminé premier de son groupe en phase de poules, Villarreal aurait préféré ne pas tomber sur un club évoluant à un niveau de Champions League. Mais Javi Calleja fera avec.

« C'est l'un des tirages les plus difficiles qu'on pouvait avoir, au même titre que les adversaires reversés de Ligue des Champions. L'Olympique Lyonnais est un adversaire que nous aurions aimé éviter, mais bon, il faut battre tout le monde pour aller loin. J'apprécie le fait de pouvoir jouer le match retour à la maison. Il faudra faire un bon match à Lyon, essayer de marquer et ramener un bon résultat pour nous qualifier à la maison. Lyon est une équipe qui propose un football très séduisant, avec des individualités importantes. Ce sera compliqué, la confrontation sera très équilibrée. Nous avons l'espoir d'aller loin dans cette compétition. Nous avons l'équipe pour et nous espérons récupérer le plus grand nombre de joueurs blessés possible pour ce match en février. Ensuite, il faudra avoir confiance en nous-mêmes, indépendamment de l'adversaire, pour qui nous avons tout le respect du monde. Nous avons des chances de nous qualifier », a avoué, sur beIN Sports Espagne, l'entraîneur de Villarreal, qui sait très bien que l'OL et ses joueurs de classe internationale, comme Fekir, seront durs à battre, surtout que Lyon rêve de jouer la finale de l'Europa League à domicile.