OL : Ce gant fluo qui hante encore Anthony Lopes

OL : Ce gant fluo qui hante encore Anthony Lopes

Photo Icon Sport

Adoré par les supporters de l’Olympique Lyonnais, Anthony Lopes est un joueur qui divise énormément les observateurs de la Ligue 1.

Il faut dire que le caractère explosif du Portugais lui a parfois joué des tours. Le 18 mars 2018 par exemple, le gardien de l’Olympique Lyonnais craquait en assénant un coup de poing à un membre du staff de l’Olympique de Marseille après le succès des Gones au Vélodrome (2-3). Un événement qui a marqué Anthony Lopes, à tel point que ce dernier était au fond du gouffre moralement après cet épisode, comme il l’a raconté sur l’antenne d’OL-TV dans l’émission de Barth Ruzza, OL Night System.

« Le plus difficile c’était après Marseille. Parce que tu joues un dimanche soir à 21h et le lundi matin tu prends l’avion à 7h du matin pour aller en sélection. Tu passes une semaine loin des tiens, sans soutien physique. Tu ne peux pas voir leurs visages, touchés, marqués. Ça a été très compliqué après Marseille. J’avais joué le match contre les Pays-Bas de Memphis (Depay) et Kenny (Tete) à Genève et Greg (Coupet) et Bruno (Génésio) étaient venus me chercher. On a passé une heure et demie à discuter (...) ils m’ont permis de relever la tête et de vite passer à autre chose et de me reconcentrer sur le football, parce qu’on avait besoin de moi et que j’avais pas le droit, de par ma place au club, de flancher » a indiqué Anthony Lopes, lequel s’est par la suite excusé une nouvelle fois d’avoir agi ainsi ce jour-là au Vélodrome.

« Je m’en suis voulu pour ma famille. C’est tout. Parce que ça leur a fait énormément de mal. Après, voilà, il y a des choses qui se passent. Bien sûr, les images qu’ils passent, c’est quand on voit un gant bien fluo qui passe au-dessus de tout le monde et qui fait ce qu’il a fait (frapper un membre du staff de l’Olympique de Marseille, ndlr), bien sûr. Après, peu de personnes savent ce qu’il s’est passé, mais le grand fait marquant a été ce gant fluo... Autour d’un joueur, il y a des familles, des amis, des enfants, plein de monde. Les familles seront touchées et c’est ce qui touchera le joueur. Et la plupart du temps, tu plonges. Tu vois tes proches dans un état de tristesse et c’est là que ça te touche et que tu peux avoir un peu nervosité, de haine. On est comme tout le monde. Il y a des limites à ne pas franchir ». Des propos qui ne manqueront pas de faire réagir les supporters de l’OL et de l’OM alors que de son côté, Anthony Lopes a tout de même réussi à se calmer ces derniers mois en améliorant très nettement son comportement sur les terrains. Pour le plus grand bonheur des supporters lyonnais…