OL : Caqueret reçoit une offre choquante

OL : Caqueret reçoit une offre choquante

Icon Sport

L'Olympique Lyonnais veut prolonger ses meilleurs jeunes joueurs, mais pour l'instant cela coince notamment concernant Maxence Caqueret. 

Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot ont un mercato à finir, mais les deux têtes pensantes de l’Olympique Lyonnais doivent également se pencher sur les joueurs qui seront en fin de contrat en 2023, histoire de ne pas prendre le risque de les voir partir dans un an pour zéro euro.  Car comme le fait remarquer Le Progrès, ils sont quatre issus du centre de formation à se retrouver dans une telle situation, ce qui peut évidemment faire craindre des soucis à venir. Les joueur concernés sont Rayan Cherki, Houssem Aouar, Maxence Caqueret et Anthony Lopes. Pour ce dernier, les choses vont plutôt dans le bon sens, le gardien de but de l’OL ayant clairement faire savoir que désormais il se voyait bien faire toute sa carrière sous le maillot de son club formateur. L'épisode André Onana l’a poussé à se remettre en cause, pour le plus grand bonheur de Peter Bosz, qui voulait lui mettre de la concurrence dans les jambes. Mais en dehors de Lopes, ses trois autres coéquipiers sont des cas plus épineux, et notamment celui de Maxence Caqueret.

Le salaire proposé à Caqueret coince

Agé de 21 ans, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais ne dit pas non à une prolongation de contrat avec l’Olympique Lyonnais, mais il attend plus et mieux que ce que les dirigeants rhodaniens ont récemment présenté à son agent pour le convaincre de rester encore plus longtemps. Alors qu’il touche actuellement 60.000 euros par mois, Jean-Michel Aulas a proposé à Maxence Caqueret d’être augmenté notablement et de toucher 150.000 euros mensuellement en cas de prolongation avec l’OL. « Une offre bien éloignée de ses attentes » précise le quotidien régional, qui ne voit pas le natif de Vénissieux signer au-delà de 2023 si on ne lui offre pas une rémunération supérieure à cela. De quoi promettre des discussions encore longues et compliquées, surtout si le challenge sportif lyonnais n'est plus non plus à la hauteur des ambitions de Caqueret.