OL : C'est la crise, le prix de Dembélé fait le yoyo

OL : C'est la crise, le prix de Dembélé fait le yoyo

Photo Icon Sport

A la recherche d’un avant-centre dans l’optique du prochain mercato, Chelsea et Manchester United sont très intéressés par le profil de Moussa Dembélé.

Chaque semaine, le nom de l’attaquant de l’OL est associé aux géants anglais dans la presse britannique. C’est de nouveau le cas ce lundi puisque Metro confirme l’intérêt des Blues et des Red Devils à l’égard du meilleur buteur de Lyon. Toutefois, l’incertitude est totale au sujet du prix de vente de Moussa Dembélé en raison de la crise du coronavirus, qui chamboule les plans de tous les clubs européens en cette période qui devrait, en temps normal, être celle où tout commence à se décider à quelques semaines de l’ouverture officielle du mercato. Le média indique qu’initialement, c’est une somme comprise entre 65 et 70 ME que Jean-Michel Aulas réclamait pour le transfert de l’ancien attaquant de l’Equipe de France espoirs.

Mais la grosse crise économique traversée par les clubs en raison de l’arrêt des matchs à cause de l'épidémie du coronavirus a tout chamboulé. Car du côté des géants anglais, dopés financièrement par des droits télévisuels qu’ils ne sont pas certains de toucher intégralement en cas d’arrêt définitif du championnat, pourraient se montrer bien plus prudents que d’habitude. Et cela aurait forcément de lourdes conséquences pour la Ligue 1, dont les clubs sont habitués à vendre en masse en Angleterre ces dernières années. L’Olympique Lyonnais pourrait en payer les pots cassés dans le dossier Moussa Dembélé avec une vente au rabais, probablement aux alentours de 50 ME. Reste à voir si une éventuelle reprise de la Premier League dans le courant du mois de juin ferait de nouveau grimper le prix de l’avant-centre de l’OL ou si cette crise laissera des traces indélébiles, même pour les richissimes clubs britanniques.