OL : Bosz viré, Aulas fixe un ultimatum

OL : Bosz viré, Aulas fixe un ultimatum

Icon Sport

Battu par Lorient et Monaco la semaine dernière, Peter Bosz est sous pression comme jamais à l’OL.

Jamais menacé depuis le début de son aventure à l’Olympique Lyonnais malgré des résultats extrêmement décevants, Peter Bosz se retrouve sous pression pour la première fois. Après un bon début de saison, l’OL s’est incliné face à Lorient puis sur la pelouse de Monaco, deux défaites qui ont fragilisé l’entraîneur néerlandais. Mardi, à l’occasion de la photo officielle du club rhodanien, Jean-Michel Aulas s’est longuement entretenu avec Peter Bosz, sans que l’on sache précisément ce que les deux hommes se sont dit. Ce qui est certain en revanche, c’est que la patience de Jean-Michel Aulas au sujet de Peter Bosz ne sera pas éternelle. La preuve, L’Equipe dévoile dans son édition du jour que le président de l’OL a fixé un ultimatum à son entraîneur, pour la première fois depuis que le Néerlandais a débarqué dans le Rhône.

Peter Bosz doit être sur le podium le 13 novembre

Le quotidien national dévoile que Peter Bosz devra être sur le podium après la réception de Nice le 13 novembre prochain s’il veut conserver sa place. Attention, le coach de l’OL n’est cependant pas certain de rester jusqu’à mi-novembre. En effet, il pourrait être en danger bien avant s’il enchaîne deux défaites de plus contre le PSG dimanche puis à Lens le 2 octobre prochain. Il faut dire que dans un tel scénario, les Sang et Or, qui sont actuellement troisièmes du championnat, prendraient une avance considérable sur l’OL dans la course au top 3. Autant dire que pour Peter Bosz, la pression est totale d’autant plus que ces derniers jours, Jean-Michel Aulas s’est entretenu avec certains cadres du vestiaire dont Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette afin de prendre la température.

Aulas questionne les cadres du vestiaire

Peter Bosz peut néanmoins souffler : son capitaine ainsi que le champion du monde ne lui ont pas cassé du sucre sur le dos. Au contraire, ils ont expliqué à Jean-Michel Aulas qu’ils appréciaient le fait que Peter Bosz soit toujours ouvert aux débats et aux réflexions de ses joueurs. En revanche, comme d’autres joueurs, Lacazette et Tolisso s’interrogent sur l’utilisation systématique du 4-3-3 de Peter Bosz, qui ne semble pas toujours adapté à l’effectif actuel de l’OL. Par ailleurs, un autre sujet récurrent revient sur la table au sein du vestiaire : le rythme très, voire trop léger des séances d’entraînement. Des joueurs de Ligue 1 qui demandent à travailler davantage, c’est forcément suspect et cela interroge quant aux méthodes de Peter Bosz, plus que jamais sous pression à Lyon.